Les fortes chaleurs, un fléau pour les professionnels

France 2

La hausse du mercure ce 4 juin est signe du vrai début de la période estivale, mais c'est aussi une situation difficile pour de nombreuses professions, comme à Toulouse.

Ils sont boulangers, ouvriers du bâtiment, maraîchers, et pour eux la hausse des températures ce 4 juin n'est pas forcément une très bonne nouvelle. À Toulouse, où une équipe de France 2 s'est rendue ce matin, l'air ambiant est encore agréable sous les arbres, avec 25°C. Mais la chaleur va très vite devenir étouffante pour ceux qui travaillent auprès du fournil. "Ici dedans, on a à peu près 40, 42°C, explique le boulanger Thierry Serres. Voilà pourquoi on commence et on travaille la nuit."

Boire beaucoup d'eau

Et ces fortes chaleurs sont soudaines, et les organismes ont d'autant plus de mal à les supporter. Les salariés du bâtiment qui travaillent en plein soleil doivent constamment s'hydrater. Cet été, leurs horaires pourraient être aménagés, mais pour l'instant, ils ne peuvent que chercher un peu d'ombre pendant leurs pauses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne