Les Alpes victimes du réchauffement climatique

France 2

Des géomètres ont annoncé, jeudi 10 septembre, que le Mont-Blanc avait légèrement rétréci. Une des conséquences du réchauffement climatique qui a de nombreux effets dans le massif des Alpes.

Le 26 juillet 2015, 200 000 m3 de paroi sont tombés dans le lac du Chambon, situé dans l'Isère. C'est une des conséquences du réchauffement climatique, comme l'explique Vaihere Tauotaha, de France 2. À cause des glissements de terrain et des fissures, tout le village de La Grave était resté isolé. Le seul moyen de transport possible vers le reste du monde était l'hélicoptère, car l'unique voie d'accès était restée fermée pendant plusieurs mois.

 

Le Mont-Blanc a rétréci

 

Cette situation pourrait se reproduire. Plus de 150 écroulements ont été recensés cet été dans le massif du Mont-Blanc. Problème : les étés sont de plus en plus longs et de plus en plus chauds. Ils ne permettent pas au froid de stabiliser la roche. Conséquences : des pans de montagnes s'effondrent et les glaciers reculent, comme le montrent les différentes photographies prises au cours des années. Dernier constat : le Mont-Blanc, qui faisait 4 810 mètres en 2001, s'est affaissé de deux mètres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne