Yvelines : la crue de la Seine continue

France 3

Jamais depuis l'existence des relevés météorologiques, décembre et janvier n'avaient été aussi pluvieux. De nouvelles précipitations sont attendues. Elles vont ralentir la décrue de la Seine en amont alors qu'elle monte encore en aval.

À une trentaine de kilomètres de Paris, l’île de Migneaux (Yvelines) a pratiquement disparu sous les eaux. Plus de jardins, plus de routes, les maisons semblent posées sur le fleuve. Le pic de crue a atteint 5,33 mètres ce lundi 29 janvier, dépassant celle de juin 2016. Certains riverains sinistrés refusent de quitter leurs habitations. "Tant qu'on a de l'électricité, on reste, même si on n'a plus de chauffage parce que la chaudière est dans l'eau", confie un habitant qui circule en barque.

Inquiétude en aval

Le pic de crue commence à se déplacer en aval de la capitale. Toutes les villes situées sur les boucles du fleuve sont peu à peu touchées. À Vilennes-sur-Seine (Yvelines), 400 foyers sont sinistrés. L'eau est montée très rapidement. L'activité économique du bord du fleuve est touchée. La crue s'apprête maintenant à toucher la Normandie. À Vernon (Eure), les premiers débordements pourraient survenir dès ce mardi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne