Tempête tropicale en Martinique : le préfet s'attend à "des rafales qui pourraient dépasser les 100 km/h"

Image satellite de la tempête tropicale qui frappe la Guadeloupe et la Martinique, le 28 septembre 2016.
Image satellite de la tempête tropicale qui frappe la Guadeloupe et la Martinique, le 28 septembre 2016. (HO / NOAA-NASA GOES PROJECT / AFP)

De très fortes pluies et de fortes rafales de vent sont attendues, notamment dans le sud de la Martinique.

Météo France a placé la Martinique et la Guadeloupe en alerte orange pour un risque de tempête tropicale. De très fortes pluies et de fortes rafales de vent sont attendues à partir du mercredi 28 septembre.

Interrogé par franceinfo, le préfet de la Martinique, Fabrice Rigoulet-Roze, s'attend, "à des pluies qui pourraient être assez fortes et des cumuls qui pourraient être importants, ainsi que du vent, avec en particulier dans le sud de la Martinique des rafales qui pourraient dépasser 100 km/h".

Les écoles fermées mercredi

Il annonce avoir pris des mesures préventives : "depuis le déclenchement de l’alerte cyclonique, il y a évidemment une montée en puissance de tous les services de l’Etat". Le préfet de la Martinique a par ailleurs indiqué avoir "fermé par anticipation les établissements scolaires", ce mercredi. "Le centre opérationnel est en vigilance extrêmement active, on est très mobilisé", a-t-il conclu.