Tempête Gloria : un bilan coûteux pour les entreprises et les communes

France 2

En France, la tempête Gloria n'a pas fait de victimes contrairement à l'Espagne qui déplore 13 morts. Cependant, le bilan économique pourrait être lourd pour les commerçants et les communes.

À Limoux, dans l'Aude, une épicerie flambant neuve s'est retrouvée sous 30 cm d'eau. Le commerce a ouvert il y a seulement six mois. Ne reste plus qu'à nettoyer et recenser les dégâts. Le montant des pertes est estimé entre 10 000 et 15 000 euros. "Si vraiment tout est foutu, les frigos, la caisse, les fruits et légumes, ça chiffre vite", explique la commerçante Élodie Simon. Tout le centre-ville est désert jeudi 23 janvier après le passage de la tempête Gloria.

Des coûts exorbitants pour les communes touchées

Dans un salon de beauté, les appareils les plus coûteux étaient installés au sous-sol, là où toute l'eau a afflué. Les crues ont également laissé des champs submergés, des routes défoncées. Pour les communes les plus touchées, comme Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), le coût est exorbitant. La digue de la ville fragilisée doit être renforcée, un investissement de huit millions d'euros, soit près d'un quart du budget municipal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne