Tempête Dennis : le nord-ouest de la France frappé par les intempéries et les fortes rafales

FRANCE 2

La tempête Dennis, qui a succédé à Ciara et Inès, a traversé le nord de la France, provoquant d'importants dégâts. Une verrière de la cathédrale de Reims (Marne) a été endommagée et 9 000 foyers étaient encore privés d'électricité en Bretagne et en Normandie, lundi 17 février.

La toiture de l'école de Beaucé, en Ille-et-Vilaine, s'est envolée jusque dans la cour de récréation. Une charpente entière emportée par les rafales de la tempête Dennis, sous les yeux des habitants. À Caen, dans le Calvados, la tempête a déraciné un arbre, qui s'est écrasé de plein fouet sur une voiture, heureusement sans faire de victimes. Plus au nord, à Liévin, dans le Pas-de-Calais, une mini-tornade s'est abattue sur un lotissement, dimanche 16 février dans la soirée. Les toitures d'au moins 3 maisons ont été réduites en miettes et les habitants ont dû être relogés en urgence.

Le cauchemar des 750 passagers d'un train immobilisé en pleine voie

La nuit a aussi été éprouvante pour les 750 passagers d'un train de la ligne Nantes-Paris. À hauteur de Chartres (Eure-et-Loir), le TGV s'est retrouvé immobilisé en pleine voie en raison de la chute d'un arbre sur une caténaire. Les passagers ont dû passer la nuit sur leur siège. Ils ont mis 15 heures au lieu de deux pour rejoindre Paris. Toute la journée, les équipes d'Enedis ont tenté de rétablir les lignes d'électricité, coupées par des chutes d'arbres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne