Tempête Alex : "Nous aurons une montée en puissance des vents à partir de 23h30 ou minuit jusqu'à 3 heures du matin", prévient le préfet du Morbihan

Un phare sur l\'île de Groix (Morbihan), le 11 mai 2020.
Un phare sur l'île de Groix (Morbihan), le 11 mai 2020. (LOIC VENANCE / AFP)

Le département est en vigilance rouge. C'est seulement la septième fois qu'une vigilance rouge "vents violents" est déclenchée depuis la mise en place du dispositif de vigilances en octobre 2001.

Des rafales pouvant ponctuellement dépasser les 150 km/h sont attendues dans certaines zones du département. Le Morbihan a été placé, jeudi 1er octobre, en vigilance rouge aux vents violents à l'approche de la tempête Alex, attendue en soirée, a annoncé Météo France. La vigilance orange est par ailleurs maintenue sur les autres départements déjà concernés (Finistère, Côtes-d'Armor, Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique) en raison des risques de crue, de vents violents ou de pluie. Suivez l'évolution de la situation en direct.

>> CARTE. Suivez en direct la trajectoire de la tempête Alex

Chutes d'arbres et coupures de courant. Dans le Morbihan, placé en alerte rouge, "de nombreuses chutes d'arbres et coupures de courant sont à redouter", écrit le prévisionniste sur son site internet. Météo France recommande aux habitants de rester chez eux, de fermer portes, fenêtres et volets et de ne pas prendre le volant.

Une situation rarissime. C'est seulement la septième fois qu'une vigilance rouge "vent violent" est déclenchée depuis la mise en place du dispositif de vigilances en octobre 2001.

Quatre départements du Sud-Est également en vigilance orange aux orages. En parallèle, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes et le Var ont été placés en vigilance orange en raison de risques d'orages. "Les cumuls de pluie attendus sur l'épisode jusqu'à samedi matin sont de l'ordre de 100 à 150 mm sur de larges zones, avec localement 200 à 250 mm", écrit le prévisionniste. La préfecture des Alpes-Maritimes a décidé de fermer l'ensemble des établissements scolaires demain, indique France Bleu Azur.

Vous êtes à nouveau en ligne