Nouvelle-Calédonie : les secours sur place mais les zones sinistrées difficiles d'accès

France 3

La Nouvelle-Calédonie est frappée par des pluies diluviennes et des coulées de boue depuis dimanche 20 novembre. Quatre personnes ont été tuées. Les secours continuent les recherches afin de retrouver les disparus.

Le village de Ouakaya en Nouvelle-Calédonie est coupé du monde et la zone la plus touchée par les intempéries est située sur l'est de l'île, à 200 kilomètres de Nouméa. Plusieurs glissements de terrain ont provoqué la mort de deux femmes et de deux enfants. "Vers 6h30, on a entendu comme un bruit de tonnerre et ça s'est éboulé", se rappelle une jeune femme qui habite au pied de la montagne, dont un pan entier s'est effondré.

Routes impraticables et réseaux de téléphonie coupés

Des unités d'intervention de la sécurité civile, des équipes médicales de la gendarmerie et une trentaine de militaires ont été dépêchés dans cette zone montagneuse d'accès difficile. Quatre personnes sont encore portées disparues ce mardi 22 novembre et le bilan pourrait s'alourdir. La situation demeure très difficile pour les habitants de cette région, où de nombreuses routes sont coupées et où les réseaux de téléphonie ne fonctionnent plus. De nouvelles pluies sont annoncées pour la nuit à venir. Météo France a placé toute la façade est de l'île en alerte maximale.

 



Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne