L'activité au ralenti dans les zones inondées

France 3

Les assurances avancent le chiffre de 600 millions d'euros de dégâts dans les zones touchées par les inondations. En Seine-et-Marne les grosses entreprises tournent au ralenti, ou sont à l'arrêt.

Si la Seine-et-Marne entrevoit la fin de la période critique de la crue de la Seine et de ses affluents, l'activité économique du département reste très impactée. De nombreux employés de grosses sociétés sont au chômage technique ou ne font que surveiller les entrepôts en guettant les signes de montée éventuelle du niveau de l'eau.

Une reprise progressive

Etant donnée la dimension exceptionnelle de ces crues, il faudra un certain temps pour pouvoir revenir à la normale. Certaines entreprises, malheureusement, auront pourtant bien du mal à s'en relever. Les agents d'assurances sont sur le pont et certaines communes attendent avec impatience leur classement en zone de catastrophe naturelle pour pouvoir accélerer les dédommagements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne