VIDEO. Intempéries dans le Sud-Est : la nuit de galère des sinistrés

Des habitants désemparés, des secouristes débordés... La nuit a été très compliquée dans le Sud-Est en raison des fortes intempéries qui ont une nouvelle fois frappé la région. Le Var et les Alpes-Maritimes ont été particulièrement frappés par l'épisode méditerranéen.

A Mandelieu-la-Napoule, même les pompiers ont du mal à progresser dans les rues inondées. Les violentes intempéries sur la Côte d'Azur dimanche 1er décembre ont causé un lourd bilan humain et matériel, une semaine après des pluies diluviennes ayant fait six morts. Au moins cinq morts, dont trois secouristes qui ont péri dans un accident d'hélicoptère, sont à déplorer.

Dans les Alpes-Maritimes, les communes de Mandelieu-la-Napoule et de Cannes ont été les plus touchées, avec plusieurs quartiers inondés. Tous les établissements scolaires, jusqu'aux lycées, seront fermés à Cannes et à Mandelieu ainsi qu'à Pegomas. Cet épisode méditerranéen a entraîné l'annulation, par précaution, de très nombreux événements culturels et sportifs dimanche, dont le choc attendu à Monaco entre l'ASM et le Paris SG, en 15e journée de Ligue 1 de football.

Les écoles maternelles et primaires seront fermées lundi à Fréjus et dans certains quartiers de Roquebrune. "Sur le Var et les Alpes-Maritimes, la décrue se confirme ; en revanche, les niveaux d'eau restent élevés et les débordements restent significatifs", a souligné Météo France. L'institut météorologique a levé l'alerte rouge "pluie-inondation" sur les deux départements méditerranéens qui restent en vigilance jaune. En revanche, trois autres départements du Sud-Est (Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse) sont en vigilance orange en raison de risques d'inondations.

Vous êtes à nouveau en ligne