VIDEO. Roquebrune-sur-Argens : les raisons d'une série d'inondations exceptionnelles

FRANCE 2

Le week-end du 23 et du 24 novembre, les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont été frappés par des pluies diluviennes et des inondations exceptionnelles. L'heure est à la décrue, mais aussi à la colère, notamment pour les habitants de Roquebrune-sur-Argens (Var). Depuis dix ans, les crues se succèdent quasiment chaque année.

Le week-end du samedi 23 novembre et du dimanche 24 novembre, les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont été frappés par des pluies diluviennes et des inondations exceptionnelles. Avec cinq crues majeures en seulement dix ans, la menace est permanente à Roquebrune-sur-Argens (Var). La ville est traversée par un fleuve, juste avant qu'il se jette dans la mer, là où il est le plus puissant quand il pleut. Dans la commune, beaucoup pensent toutefois que la géographie n'est pas la seule cause des inondations. Marie-Linda Luci, sinistrée, vit en temps normal à 500 mètres du cours d'eau. Pourtant, une vague boueuse d'1 mètre 50 a déferlé chez elle. Cette habitante estime les permis de construire ont été accordés bien trop facilement par le passé.

Une urbanisation qui aggraverait même les inondations

Beaucoup d'habitants ont le sentiment que l'élargissement du lit du fleuve, promis par les autorités pour réduire les crues, n'a pas été réalisé. Selon Olivier Audibert-Tron, président du syndicat qui dirige les travaux, les opérations ont bien commencé, mais sont ralenties par des procédures à rallonge. Pour autant, ces travaux, même une fois finis, ne pourront pas empêcher les dégâts. Il y a trop de constructions près du fleuve. Experts, élus et habitants sont toujours plus nombreux à dénoncer une urbanisation qui aggraverait même les inondations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne