Quelles sont les raisons des intempéries meurtrières ?

FRANCE 2

Nicolas Chateauneuf répond aux interrogations suscitées par la catastrophe dont le bilan s'est alourdi.

Après les dramatiques intempéries qui ont causé la mort d'au moins 20 personnes dans les Alpes-Maritimes, samedi 3 octobre, l'urbanisation excessive peut-elle être mise en cause ? "Le bétonnage de la Côte d'Azur a joué un rôle majeur dans ces inondations", explique Nicolas Chateauneuf, prenant l'exemple de la ville sinistrée de Mandelieu (Alpes-Maritimes), traversée par la rivière Riou. "Une bonne partie de la commune est en zone inondable, le résultat d'un demi-siècle d'urbanisation", ajoute le spécialiste. 

"Plus vite et plus fort"

En quoi le béton peut-il amplifier les dégâts ? En s'appuyant sur une expérience sur le plateau de France 2, Nicolas Chateauneuf l'affirme, "la terre absorbe une partie de l'eau avant de saturer" alors que "le béton n'absorbe rien du tout". "Quand il y a de gros orages et du bitume partout, la terre ne fait plus office d'éponge, l'eau ruisselle, les canalisations sont saturées et les cours d'eau débordent plus vite et plus fort", détaille le journaliste.
 
Les changements climatiques peuvent-ils expliquer une partie de la répétition de ces événements ? "Ce qui est vrai, c'est que la Méditerranée est un degré et demi plus chaude que la normale, ce qui signifie un risque plus important d'avoir des orages très violents", explique Nicolas Chateauneuf. "Ces événements pourraient donc être plus fréquents dans le futur selon les chercheurs, mais impossible de faire un lien direct de causalité avec ce qui vient de se passer", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne