Intempéries meurtrières : les services météorologiques mis en cause ?

FRANCE 3

Aurait-on pu mieux anticiper la catastrophe survenue dans le Sud-Est ? Didier Chaumont, spécialiste météo fait le point sur le plateau de France 3.

Samedi 3 octobre, l'alerte météo était seulement orange. N'aurait-elle pas dû être rouge ? "Prévoir l'imprévisible, c'est un petit peu compliqué. Certains pays sont dotés d'un système en temps réel, ce qui n'est malheureusement pas le cas de la France", explique Didier Chaumont, spécialiste météo pour France 3.

Un "phénomène tout à fait exceptionnel"

"Ce week-end, on a eu un phénomène tout à fait exceptionnel : une grosse cellule orageuse qui reste en stationnaire sur le sud-est du pays et qui déverse 107 millimètres d'eau sur Cannes, 128 sur Antibes et 109 sur Nice, en moins d'une heure", détaille le spécialiste. "Les seuils d'alerte prévus par Météo France étaient de 40 à 70 millimètres. Ici nous les avons largement dépassés", ajoute Didier Chaumont.

Demain, mardi 6 octobre, la situation devrait s'améliorer. Seules des "ondées" sont annoncées dans le Sud-Est : "plus rien à voir avec le phénomène de ce week-end", précise le spécialiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne