Intempéries : la longue route des indemnisations ne fait que commencer

FRANCE 3

Après les intempéries, une autre épreuve attend les sinistrés : être indemnisés par les assurances. Les démarches sont parfois longues et compliquées.

Des routes englouties, des campings emportés, des milliers de maisons dévastées et selon les estimations, des centaines de millions d'euros de dommages. Après les intempéries de ce week-end, la situation est critique dans le Sud-Est. Lors de son déplacement sur la Côte d'Azur, le président de la République a annoncé que l'état de catastrophe naturelle sera décrété dès mercredi en Conseil des ministres."On a tout perdu, plus de maison, plus de voiture, plus de meubles, plus de papiers, plus de souvenirs. On n’a plus rien", souffle très émue une femme. Comme elle, les sinistrés encore traumatisés doivent penser à la prise en charge des dégâts. Première chose à faire : envoyer un état estimatif des pertes à l'assurance. La déclaration de sinistre doit être déclarée dans les dix jours après publication de l'état de catastrophe naturelle. Le tout doit-être envoyé par courrier.

Quelques conseils

En attendant, quand sa maison est envahie par la boue, que faire ? "L'idéal, c'est d'avoir des factures à présenter. D'avoir pris des photos avant. Si les factures ont disparu dans la catastrophe, s'il n'y a pas eu de photos prises avant, prenez des photos maintenant pour montrer la gravité de la situation", conseille Arnaud Chneiweiss, délégué général de l'Association française de l'assurance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne