Intempéries dans le Var : la décrue est amorcée

Des habitants du Var évacuent l\'eau qui envahit leur maison, le 19 janvier 2014.
Des habitants du Var évacuent l'eau qui envahit leur maison, le 19 janvier 2014. ( MAXPPP)

Deux personnes sont mortes dans le département, qui reste placé en vigilance orange, après un week-end marqué par les pluies et les inondations.

"Nous sommes en fin de crise, nous préparons l'après-crise progressivement." La préfecture du Var a confirmé la "décrue" des eaux, lundi 20 janvier, tout en rappelant les conseils de prudence, alors que le département est encore en vigilance orange, en raison des pluies et des risques d'inondations. Les sols "sont si saturés que la moindre pluie peut entraîner des dommages".

Les intempéries dans le département ont tué deux personnes, ce week-end. A Pierrefeu, un homme a perdu la vie alors que sa voiture était emportée par les eaux et, peu avant, un habitant de La Londe-les-Maures a été retrouvé dans sa cave, sans vie. Par ailleurs, une personne a disparu sur son bateau, dans la même commune, a indiqué la préfecture.

Francetv info revient sur les conséquences de ces intempéries dans le Sud-Est alors que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, sont attendus sur place, lundi, dès 9h15.

Des villes uniquement accessibles par hélicoptère

Au moins 155 personnes ont été hélitreuillées. Dix hélicoptères de la gendarmerie, de la Sécurité civile, de la Marine et de l'armée de l'air sont intervenus, dans le Var, à La Londe, Bormes-les-Mimosas et au Lavandou. Cinq cents sapeurs-pompiers venus du Var et de départements voisins sont déployés sur le terrain.

La ville de Hyères, où doivent se rendre le chef du gouvernement et le ministre de l'Intérieur, a connu un "record historique de précipitations". Le maire de la commune a demandé le classement en catastrophe naturelle. L'arrêté de catastrophe naturelle sera "pris dans les plus brefs délais", a promis Jean-Marc Ayrault, dans une interview publiée lundi par Var Matin.

Caroline Sinz, Christophe la Rocca - France 2

Des quartiers évacués de façon préventive

Les pouvoirs publics se préoccupent de la situation de l'est du département et de l'évolution du cours de l'Argens. Certains quartiers ont été évacués préventivement, aux Arcs, à Fréjus, à Roquebrune et à Puget-sur-Argens, "pour autant que les gens l'aient bien voulu", a précisé le préfet.  A 4 heures, lundi, il a notamment fallu hélitreuiller un homme qui ne souhaitait pas quitter son mobile-home, à Roquebrune-sur-Argens.

Coupures de courant et de routes

Selon ERDF, 740 foyers sont encore privés d'électricité lundi matin, dont 360 au Lavandou, 230 à La Crau-Hyères et 150 à Roquebrune-sur-Argens. Au cours de la journée de dimanche, le nombre de foyers sans courant avait dépassé les 7 000.

Sur les rails, cinq trains se sont retrouvés bloqués en gare, dimanche, en raison d'un passage à niveau submergé par les flots. Sur les routes, une vingtaine de voies du réseau secondaire ont été coupées à la circulation. Une douzaine restaient coupées, lundi matin.

Vous êtes à nouveau en ligne