Intempéries dans le Sud-Est : pouvait-on prévoir ?

France 3

Il aura fallu moins de deux heures aux éléments déchaînés pour balayer la Côtes d'Azur samedi 3 octobre.

Encore sonnés et meurtris par les intempéries qui ont frappé le Sud-Est de la France samedi 3 octobre, ce dimanche, au petit matin, beaucoup s'interrogent. La catastrophe aurait-elle pu être évitée ? Certains dénoncent des négligences. D'autres pointent du doigt l'hyperurbanisation, une Côte d'Azur trop bétonnée, incapable d'absorber les pluies diluviennes, sans oublier la géographie particulière de la frange littorale.

Vigilance orange

Météo France avait classé cette journée orange, appelant chacun à la vigilance, et non rouge, une classification qui interdit les déplacements. Pour les météorologues, il n'était pas possible de prévoir l'intensité de ces précipitations. Le Sud-Est de la France subit des phénomènes climatiques de plus ne plus extrêmes. La nature se déchaîne, mais l'homme est aussi bien imprudent. Parmi les 17 victimes recensées à cette heure, sept ont trouvé la mort en tentant de sortir leurs véhicules d'un parking souterrain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne