Intempéries : à quoi correspondent les volumes de pluie tombés ?

France 2

Les pluies diluviennes qui sont tombées sur le sud-est de la France, entre samedi 23 et dimanche 24 novembre, sont d'une ampleur inédite. Mais que représentent-elles concrètement ? Le journaliste Nicolas Chateauneuf fait le point sur le plateau du 20 Heures.

"Prenons l'exemple de la commune de Tanneron, à 20 km de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. De jeudi 21 à dimanche 24 novembre, il est tombé l'équivalent de trois mois de pluie, et même un peu plus. À Tanneron, l'eau accumulée monterait à 39 cm. En tout, cela représente 390 litres d'eau par mètre carré", explique Nicolas Chateauneuf sur le plateau du 20 Heures.

Des précipitations qui représentent 3 milliards de mètres cubes d'eau

"Maintenant, poursuit-il, imaginons cette quantité d'eau multipliée des millions et des millions de fois pour couvrir la surface touchée par les intempéries. Selon Météo France, sur les cinq départements touchés dans le sud-est, il est tombé 3 milliards de mètres cubes d'eau. C'est gigantesque."  Pour comprendre ce que ça représente, il faut se livrer à un calcul. La tour Eiffel mesure 320 m de haut. Si l'on dessine un cube autour d'elle de 320 m de côté, et qu'on le remplit d'eau, on obtient 33 millions de mètres cubes, de quoi remplir 10 000 piscines olympiques. Pour avoir une idée de ce qui est tombé du ciel ces derniers jours, il faudrait empiler 100 cubes de 120 m de hauteur. La tour Eiffel parait alors minuscule.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne