Intempéries dans le Sud-Est : la catastrophe est encore dans toutes les têtes

FRANCE 3

Un mois après la violente tempête qui avait balayé la Côte d'Azur, les sinistrés continuent de nettoyer leurs habitations. La solidarité est aussi toujours présente.

Un mois après les violentes intempéries qui ont touché le Sud-Est, la solidarité est toujours présente pour aider les sinistrés. Daniel Guillemin habite à Mandelieu-la-Napoule. Dans la nuit du 3 au 4 octobre, cet artisan se trouvait au Cannet, il a tout perdu. "Je suis artisan donc ça fait quatre semaines que je ne travaille pas. Financièrement c'est dur, j'ai perdu tous mes véhicules. On m'a prêté un véhicule. Je suis hébergé chez ce monsieur qui a bien voulu m'héberger alors qu'on ne se connaissait pas et jusqu'à ce que mes travaux soient finis. Il y a quand même des âmes charitables", explique l'artisan. Comme lui, 69 autres familles de sa résidence ont été sinistrées. 

Vive émotion

Dans cette résidence, le régisseur est submergé par le travail avec la réception des entreprises de nettoyage ou encore les appels des propriétaires. "Depuis un mois, je suis 24 heures sur 24 sur le terrain. Les événements remontent toujours",  explique très émue Jean-Michel Specq, régisseur de la résidence du Cap Vert. Un mois après la catastrophe, l'émotion n'est jamais loin, trois de ses voisins sont morts, noyés dans des garages. Une rescapée de la catastrophe souhaite de son côté lancer une souscription pour que les résidents qui ne seront pas rentrés chez eux pour Noël puissent avoir un cadeau au pied du sapin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne