Intempéries : certains sinistrés ne sont pas assurés

France 2

Les agriculteurs victimes des intempéries dans la Drôme et en Isère ne seront pas tous indemnisés, tout simplement parce que certains d'entre eux ne sont pas assurés. 

Pour cet arboriculteur, pas de récolte cette année. En quelques minutes, il a vu ses fruits anéantis par une tempête de grêle inouïe. Des pertes pour lesquelles il ne sera pratiquement pas indemnisé, car il avait réduit son assurance au minimum. "Je me suis dit que pour que l'assurance soit valable, il faudrait que je subisse la grêle à 100%. Cela n'arrive jamais mais c'est arrivé cette année", explique Aurélien Esprit.  

Des contrats de plus en plus spécifiques

La majorité des agriculteurs ne sont pas couverts contre la grêle, et pourtant cela coûte déjà très cher aux assureurs. Ils ont déboursé 1,6 milliard d'euros en cinq ans, et près de 10 000 euros d'indemnités par sinistre. Face au risque climatique, les assureurs proposent des contrats de plus en plus spécifiques. Un producteur de fraises pensait avoir fait le bon choix en décidant d'assurer sa structure en métal. Mais la bâche en plastique, perforée par des grêlons, n'est pas assurée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne