Inondations : la longue attente des sinistrés

France 3

Certaines communes victimes des inondations du printemps attendent toujours d'être déclarées en état de catastrophe naturelle. Conséquence : les indemnisations tardent.

Trente ans de vie éparpillée dans les mauvaises herbes, le fils de la propriétaire témoigne pour elle. Depuis les inondations il y a deux mois, sa mère n'arrive plus à venir voir sa maison. "On a tout perdu, il lui reste une dizaine de verres et même pas de photos rien du tout", explique le jeune homme. Dès son premier coup de fil à l'assurance, elle apprend qu'elle ne sera pas indemnisée si la commune n'est pas déclarée en état de catastrophe naturelle.

1 358 communes en état de catastrophe naturelle

Un décret au journal officiel a déjà déclaré 1 358 villes en état de catastrophe naturelle, le maire de Montigny-Lencoup (Seine-et-Marne) ne s'explique pas pourquoi ce n'est pas le cas de sa commune. À 25 km de là, Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne) a elle été reconnue en état de catastrophe naturelle. Il y a deux mois, la rivière avant englouti les rues, les maisons et provoqués près de trois millions d'euros de dégâts. Le cours d'eau est aujourd'hui bien paisible, pourtant ici non plus les marques de l'inondation n'ont pas encore disparu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne