VIDEO. Le lourd bilan des inondations pour les viticulteurs de l'Hérault

France 3

A Saint-Pargoire, des travaux très importants sont nécessaires pour remettre en état les vignes et le centre équestre. Les dégâts sont parfois irréversibles.

Moins d'une semaine après la fin des inondations dans l'Hérault, le beau temps est revenu mais les conséquences sont durables. Une équipe de France 3 s'est rendue dans la commune de Saint-Pargoire. Là-bas, le centre équestre et les exploitations viticoles demanderont d'importants travaux pour être remis en état, quand les dégâts ne sont pas irréversibles.

Des endroits où la vigne ne repoussera plus

Dans le centre équestre local, de nombreuses infrastructures ont été détruites, et le foin nécessaire pour nourrir les 38 chevaux est détrempé et moisit sur place. Les viticulteurs déplorent, eux, des pieds arrachés, mais surtout ce que le président des Caves coopératives viticoles de France appelle "des pertes de fond" : à certains endroits, les souches ont été arrachées et le sol est tellement abimé qu'on ne pourra plus y faire pousser de vigne.

Dans le département, ils sont des centaines de viticulteurs ou d'agriculteurs à être dans la même situation, et à attendre une indemnisation. Le patron d'Allianz France estimait, vendredi 3 octobre, que l'addition s'élèverait à 500 voire 600 millions d'euros au total pour l'ensemble des assureurs.

Vous êtes à nouveau en ligne