VIDEO. Inondations dans l'Aude : des millions d'euros pour la prévention encore inutilisés

Voir la vidéo

L’histoire, tragique, se répète. En 1999 déjà, l’Aude est ravagée par des inondations : 26 personnes trouvent la mort. L’État lance alors... son Papi, ou plan d’action et de prévention des inondations. En 2015, encore 49 millions d'euros débloqués. Trois ans après, une grande partie de cet argent n'a toujours pas été dépensé.

Alain Péréa est en colère. Le député de l'Aude a été inondé dans sa propre maison. Mais surtout, il ne digère pas que des millions d'euros anti-inondations n'aient toujours pas été investis. "On prend trop de temps dans les procédures administratives, regrette l'ancien maire de Villedaigne (Aude). Il faut étudier la solidité d'un pont, il faut étudier en aval si on n'a pas un enjeu sur les poissons, en amont si on n'a pas un enjeu sur les papillons. Et pendant ce temps on prend l'eau ! Voilà le problème !"

52% des fonds toujours pas utilisés

L'État a débloqué 49 millions d'euros en trois ans, rien que pour le département de l'Aude. Mais 48% seulement ont été utilisés : plus de la moitié, 52%, dort encore dans les coffres...

Et ce n'est pas le seul retard. Certains chantiers du plan précédent, qui remonte à 2006, n'ont même pas encore commencé ! "J'espère qu'ils commenceront en début d'année prochaine, répond amèrement Pierre-Henri Ilhes, président du syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières (SMMAR). Les financements et les crédits sont là."

Libellules et espèces protégées, sources de ralentissements ?

Alors, comment expliquer de tels retards ? Exemple près de Sallèles-d'Aude (Aude), où l'aménagement des digues devraient être finis depuis longtemps. Mais une... libellule, Oxygastra Curtisi, a tout ralenti, elle et une quinzaine d'autres espèces protégées.

"Aujourd'hui, on est toujours en train de monter le dossier de dérogation aux espèces protégées, s'impatiente Laurent Triadou, directeur du syndicat mixte du delta de l'Aude. Si on avait pu l'obtenir plus tôt, on n'aurait sans doute pas les dégâts qu'on va identifier dans les jours à venir."

En attendant, le fonds Papi vient de lancer un nouveau projet dans l'Aude : un jeu sur mobile, pour apprendre à se protéger des inondations ! Son nom ? "Eau secours". Il fallait y penser.

Vous êtes à nouveau en ligne