Inondations dans l'Aude : le soutien psychologique en première ligne

Des équipes de soutien psychologique de la Protection civile sillonnent les villages sinistrés afin d'aider les habitants dès les premiers jours.

Les services de la Protection civile ne soignent pas que les corps meurtris à la suite des inondations dans l'Aude. Comme à Saint-Hilaire, où une équipe parcours ce village durement touche afin d'apporter aux habitants une aide socio-psychologique. Leur mission est d'éviter que des habitants tombent dans la détresse. "C'est trop pour moi. Je dois aussi gérer ma famille", confie un habitant qui a failli perdre la vie.

Régler les petits tracas du quotidien

"On commence à peine à sortir du choc. Il y a des facteurs qui peuvent réactiver le choc, notamment la pluie, le stress lié à la pluie, le stress de la nuit", explique Jérémy Truchant de la Protection civile des Alpes-Maritimes. Remonter le moral des habitants, c'est aussi aider à régler les tracas et les petits soucis du quotidien qui peuvent générer du stress. Ces sources d'angoisse peuvent s'appaiser en échangeant simplement avec les secours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne