Inondations dans l'Aude : des alertes insuffisantes ?

FRANCE 2

Alors que l'Aude reste le dernier département en alerte rouge, la vigilance orange de Météo France a été levée dans les départements voisins. Les alertes ont-elles été insuffisantes ? Les sinistrés ont fait part de leur colère au Premier ministre Edouard Philippe, présent sur place. 

Le Premier ministre et ministre de l'Intérieur Edouard Philippe s'est rendu lundi 15 octobre dans l'Aude à Villegailhenc puis à Trèbes, pour y rencontrer des sinistrés à la suite des inondations survenues dans la nuit du 14 au 15 octobre. "L'Aude, ce n'est pas un cours d'eau tranquille. Personne n'a rien dit", s'insurgent les habitants rassemblés en fin d'après-midi dans la salle des fêtes de Trèbes. "Personne ne peut surveiller l'Aude ?", s'interroge un autre habitant.

L'alerte a-t-elle été tardive ?

Lundi 15 octobre, il est 6 heures du matin lorsque le département de l'Aude est classé en vigilance rouge. La crue enfle déjà depuis minuit. À 4 heures du matin, le niveau de l'eau atteint par exemple quatre mètres à Trèbes. Une montée des eaux tellement brutale, qu'il était impossible, selon le préfet, d'intervenir à temps. "Même si la vigilance rouge avait été signalée plus tôt, on n'aurait pas pu faire plus que ce que l'on a fait", rajoute-t-il.

Doit-on incriminer le système de prévision météo ? "Je pense que le système ne répond pas à la problématique parce qu'il est morcelé. On a d'un côté les météorologues qui regardent les tronçons d'atmosphère, et de l'autre côté, les hydrologues qui regardent les tronçons de cours d'eau. Pourquoi ne pas créer un centre global ?", propose Emma Haziza, hydrologue. L'État a prévu de renforcer les outils de Météo France d'ici à 2020.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne