Inondations dans l'Aude : comment les habitants font-ils face ?

Un mois après les inondations dévastatrices qui ont fait 15 morts et des milliers de sinistrés dans l'Aude, le village de Villegailhenc, n'est plus coupé en deux. Quatre personnes sont décédées et les dégâts sont tels que de nombreux habitants sont partis. 

Pour rencontrer les habitants de Villegailhenc (Aude), il faut venir à l'école. C'est le point de repère des familles qui veulent donner aux enfants un cadre réconfortant. "Ils avaient besoin de retrouver les écoles, les maîtresses, donc c'est le lien qu'il reste, c'est leur repère aussi et c'est donc très important", raconte une habitante. La plupart arrivent en voiture, depuis d'autres villes alentour où ils sont relogés provisoirement. "Ce n’est pas facile, parce qu'on n'est pas chez nous et notre maison nous manque, on n'a plus nos habitudes, donc c'est assez compliqué", explique une sinistrée.

Se reconstruire après le drame

Leur vie a basculé dans la nuit du 14 au 15 octobre 2018, avec ces inondations exceptionnelles. "J'entendais des appels au secours. Peut-être qu'avec le temps on arrivera à panser nos blessures, et à oublier, mais pour le moment, non", poursuit un sinistré. Quatre personnes sont mortes dans ce village, et les inondations ont fait des dégâts considérables et rendu les maisons inhabitables. Avant de reconstruire, il faut laisser sécher et faire des devis, pour l'assurance. La majorité des commerces reste fermée, comme ce boucher, qui déplore 100 000 euros de pertes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne