Inondations dans l'Aude : Emmanuel Macron annonce la mise en place d'une aide "d'au moins 80 millions d'euros"

Ce direct est terminé.

Une semaine après les intempéries meurtrières dans l'Aude, Emmanuel Macron est attendu, lundi, dans le département, auprès des sinistrés, des élus et des secours.

Emmanuel Macron annonce qu'un fonds d'"au moins 80 millions d'euros" sera "débloqué" dans les prochains jours pour venir en aide aux communes et aux sinistrés touchés par les intempéries dans l'Aude. Une semaine après les inondations meurtrières qui ont frappé le département, le président s'est rendu lundi 22 octobre auprès des familles des victimes et des sinistrés auxquels il a promis l'aide de l'Etat pour que l'indemnisation et les réparations "aillent vite". 

126 communes touchées. Des centaines de personnes sont sinistrées, leur maison dévastée, les routes sont éventrées, des villages ravagés. Dans les 126 communes les plus touchées, l'Etat a reconnu l'état de catastrophe naturelle, pour que les assureurs indemnisent plus vite les victimes. Les dégâts matériels sont évalués à un montant "de l'ordre de 200 millions d'euros", a estimé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Le département attend "un geste fort". Sur les communes touchées, "122 sont rurales. S'il n'y a pas de solidarité forte, elles ne se relèveront pas", prévient le président du conseil départemental, André Viola. "Nous attendons un geste fort de l'Etat avec des engagements financiers", a-t-il déclaré.

Des dons venus du Pas-de-Calais. Un camion de 44 tonnes, chargé des dons des habitants de la commune de Blendecques, près de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, doit partir lundi en direction de l'Aude, pour venir en aide aux sinistrés. Les habitants ont donné "de tout : des produits alimentaires non périssables, des vêtements, de la vaisselle, des meubles, des fauteuils, des salons", a expliqué le maire de Blendecques, Rachid Ben Amor, à franceinfo.

Vous êtes à nouveau en ligne