Aude : le département vit au ralenti

Au lendemain des inondations meurtrières survenues dans l'Aude, tout le département est paralysé. Notre journaliste Marion Mercier, en duplex de Saint-Marcel-sur-Aude, fait le point sur la situation.

"Même si la décrue a commencé en milieu de nuit, le village a encore les pieds dans l'eau", constate notre journaliste Marion Mercier, en duplex depuis Saint-Marcel-sur-Aude (Aude) mardi 16 octobre. Au lendemain des inondations meurtrières qui ont touché le département, les sinistrés ne peuvent que constater l'ampleur des dégâts. "Concrètement, le rez-de-chaussée des maisons est couvert de boue, les meubles sont abîmés, les portes de garage sont arrachées", décrit notre journaliste.

Écoles fermées, transports arrêtés

À Saint-Marcel-sur-Aude, une cuve de fioul a débordé et s'est déversée dans la rue. Les habitants sont à l'oeuvre pour tenter d'évacuer la boue. "Le niveau atteint par les eaux cette nuit est le plus élevé depuis douze ans", précise notre journaliste. À l'image de ce village, tout le département de l'Aude va fonctionner au ralenti mardi 16 octobre. Les écoles sont fermées, les transports arrêtés. Environ cinquante routes sont coupées. Certaines personnes vivent sans électricité et sans eau. La ligne ferroviaire Narbonne-Castelnaudary ne sera pas remise en service avant au moins jeudi 18 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne