Inondations : chômage technique, eau non potable... Les conséquences

FRANCE 3

Les inondations font de nombreux dégâts, un peu partout en France. Retour sur la situation aux quatre coins de l'Hexagone.

À Mandeure (Doubs), en périphérie de Montbéliard, Faurecia, entreprise sous-traitante de PSA, est inondée depuis les premières heures du jour ce mardi 23 janvier. Tous les salariés sont au chômage technique et certaines fournitures sont désormais hors d'usage. 

L'Epte sous surveillance

À Joinville (Haute-Marne), des employés municipaux font le tour de la commune dans une barque. À son bord, des sacs de sable et des planches, avec lesquels ils consolident des barrages de fortune à l'entrée des commerces les plus menacés. À Cailly (Seine-Maritime), près de Rouen, les précipitations de ces dernières heures ont fait passer des particules d'argile et de limon dans les nappes sous-terraines. Conséquence : l'eau est impropre à la consommation. Depuis ce mardi matin, la solidarité s'organise pour permettre à tout le monde de boire de l'eau potable. Ce mardi soir, l'Epte est sous surveillance. Le niveau de cet affluent de la Seine continue de monter et devrait connaître son point de crue dans la nuit. Les autorités appellent les riverains à la plus grande vigilance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne