Grêle : des vignobles dévastés

FRANCE 2

Le journaliste David Basier se trouve en direct de Teuillac, en Gironde. Il constate les dégâts de l'orage survenu la veille sur les vignes girondines. Le département a été particulièrement touché hier, samedi 26 mai.

Hier, samedi 26 mai, de gros orages et des grêlons ont frappé la façade ouest du pays. La Gironde a particulièrement été touchée. Plusieurs milliers d'hectares de vignes ont été détruits. "Je suis sur une parcelle des côtes de Bourg qui est peut-être l'appellation la plus sinistrée du Bordelais aujourd'hui. Sur le sol, on trouve des rameaux de vignes qui ont été complètement hachés par cet orage de grêle", commente le journaliste David Basier en direct de Teuillac Gironde).

Des intempéries redoutées par les viticulteurs

Les orages n'ont pas seulement frappé le Bordelais, ils ont aussi causé des dégâts sur l'ensemble des vignobles de la façade ouest du pays. La grêle est dévastatrice pour de nombreux viticulteurs qui comptaient se remettre de la gelée de l'année dernière. Plus au nord de la Gironde, en Charente-Maritime, les producteurs de pineau sont également sonnés par la violence des intempéries. Cet épisode météorologique a sillonné l'ouest du pays pour toucher les côtes de Bourg, les côtes de Blaye, l'Anjou et Cognac. Les intempéries devraient reprendre en milieu de semaine prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne