VIDEOS. Disparus, routes inondées, rivières en crue... On fait le point sur les premières conséquences des intempéries dans le Sud-Est

Les vagues submergent le boulevard du Midi, le 23 novembre 2019, à Cannes (Alpes-Maritimes). 
Les vagues submergent le boulevard du Midi, le 23 novembre 2019, à Cannes (Alpes-Maritimes).  (MAXPPP)

Les départements de l'Ardèche, des Bouches-du-Rhône, de la Haute-Loire, du Gard et du Vaucluse sont placés en vigilance orange, samedi. Les Alpes-Maritimes et le Var passent, eux, en rouge. 

Un épisode méditerranéen particulièrement intense touche en ce moment le sud-est de la France. Samedi 23 novembre, le Var et les Alpes-Maritimes ont été placés en vigilance rouge "pluies-inondations". Les habitants sont invités à rester chez eux. Cinq autres départements sont toujours placés en vigilance orange pour "inondation" ou encore "crue". Il s'agit de l'Ardèche, des Bouches-du-Rhône, du Gard, de la Haute-Loire et du Vaucluse.

>> DIRECT. Intempéries : suivez l'évolution de la situation

D'importants cumuls de pluie – l'équivalent de deux mois de précipitations dans le Var et les Alpes-Maritimes – ont déjà été relevés par Météo France. Dans le Var toujours, plus de 1 000 foyers sont privés d'électricité, selon Enedis. Dans ce même département, un homme de 77 ans est également porté disparu depuis samedi matin. Franceinfo fait le point sur la situation, en images. 

Deux disparus et deux blessés

Un homme de 77 ans est porté disparu depuis la nuit de vendredi à samedi, à Saint-Antonin-du-Var (Var). Cet homme "désorienté" était sorti de son domicile vers 4 heures du matin pour se rendre près d'un cours d'eau en crue. Les recherches ont été interrompues samedi après-midi en raison de l'intensité des intempéries.

Une deuxième personne est portée disparue après être tombée à l'eau, samedi, dans le renversement d'une embarcation des sapeurs-pompiers, qui évacuaient trois habitants d'un hameau menacé par les crues. L'accident s'est produit sur la commune du Muy (Var), où passe l'Argens, un cours d'eau placé en vigilance rouge aux crues. Les trois pompiers et les deux autres civils sont "sains et saufs", l'un d'eux s'étant rendu de lui-même à la caserne, a indiqué la préfecture.

Par ailleurs, une femme de 39 ans a été gravement blessée et hospitalisée à Nice (Alpes-Maritimes) dans un état grave après avoir été emportée par une vague à Monaco, ont indiqué les pompiers de la principeauté. A Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), c'est un homme de 78 ans qui a été coincé par la chute d'arbres, entraînée par une coulée de boue, alors que les pompiers tentaient déjà de lui venir en aide après un glissement de terrain. Finalement secouru, il a été hospitalisé en état d'hypothermie mais sans blessures graves.

Des inondations dans plusieurs départements

Les fortes précipitations ont entraîné de multiples inondations et d'importantes crues. "Les affluents de l'Argens, les fleuves côtiers (la Giscle, le Loup, la Siagne...) réagissent très fortement depuis ce samedi matin", écrit Météo France. L'organisme de surveillance météo attend "un pic de crue ce soir et dans la nuit de samedi à dimanche".

A Roquebrune-sur-Argens, dans le Var, le niveau du fleuve est déjà monté à un peu plus de 7 mètres à 17h30, selon Vigicrues, dépassant déjà des seuils de crue historiques. La crue doit se poursuivre jusque dans la nuit, a précisé Vigicrues à franceinfo. "La commune est complètement sous l'eau. Presque tous les ruisseaux, les rivières et les affluents de l'Argens ont débordé", précise de son côté, Jean-Paul Ollivier, le maire de Roquebrune-sur-Argens (Var) sur France Bleu Provence. 

La ville de Biot (Alpes-Maritimes), qui a connu en 2015 des inondations meurtrières faisant 20 morts, était, elle, inaccessible en milieu d'après-midi. 

Deux hommes font du kayak sur une route inondée à Palavas-les-Flots (Hérault), le 23 novembre 2019. 
Deux hommes font du kayak sur une route inondée à Palavas-les-Flots (Hérault), le 23 novembre 2019.  (PASCAL GUYOT / AFP)

La situation s'améliore toutefois dans le Gard et la Lozère, indiquent les préfectures de ces deux départements à franceinfo. Les niveaux des cours d'eau en crue ont entamé leur baisse. La préfecture du Gard note que le village de Tresques, bordé par la rivière La Tave, a été inondé pendant "plusieurs heures", deux voitures ont été emportées par l'eau mais aucune victime n'est à déplorer. En Lozère, hormis des "dégâts matériels", aucune victime n'est à signaler.

Des évacuations préventives 

Face aux risques de crue, plusieurs villes du Var ont procédé à des évacuations préventives, notamment à Roquebrune-sur-Argens. "Nous avons ouvert les trois salles municipales que nous avons, nous recueillons pas mal de personnes qui n'ont pas d'autres solutions (…) la ville est bloquée, comme il y a beaucoup de courant, les canots des pompiers ne peuvent pas passer non plus, la seule solution, c'est l'hélitreuillage", explique le maire de la ville à franceinfo.

A Hyères, des évacuations préventives ont été réalisées samedi matin. Dans le quartier de l'Oratoire, 600 personnes ont ainsi été évacuées. Même situation à Fréjus, avec des résidences et un camping évacués. Le quartier de La Palud est totalement interdit d'accès.

La préfecture des Alpes-Maritimes a, elle, déclenché le plan Orsec, annonce France Bleu Azur. Elle recommande de rester chez soi et de ne pas aller chercher des voitures dans les parkings. Les centres commerciaux ont également l'obligation de fermer leurs portes dès 18 heures. Au Biot, le maire a appelé les habitants à rester confinés chez eux, en hauteur, alors que des maisons enregistrent déjà un mètre d'eau, rapporte Nice-Matin. "Nous sommes terriblement inquiets, nous sommes réfugiés chez les voisins", témoignent des habitants dans le quotidien. 

A Cannes, les commerces de La Bocca, un quartier se situant à l'ouest de la ville, ont été évacués, annonce la mairie sur son compte Twitter. "Des messages seront diffusés toutes les 30 minutes sur 110 haut-parleurs de la ville, afin d'inviter les populations à rester chez elles et à ne prendre aucun risque", précise la mairie. Des sirènes ont aussi retenti dans la ville. 

Par ailleurs, 150 personnes ont été mises à l'abri à Villeneuve-Loubet, une cinquantaine de personnes à Mandelieu-la-Napoule et 20 personnes à La Colle-sur-Loup.

La circulation et les transports perturbés 

Les intempéries ont déjà affecté le trafic routier, SNCF et aérien, dans plusieurs départements. Plusieurs routes ont dû être fermées à la circulation, notamment dans le Var et les Alpes-Maritimes, qui sont les départements les plus touchés par cet épisode méditerranéen. Des éboulements ont en effet coupé certains axes routiers, comme en témoigne ce cliché. 

La préfecture des Alpes-Maritimes a décidé de fermer, par précaution et dans les deux sens de circulation, un tronçon de l'autoroute A8 qui relie l'Italie à Aix-en-Provence. En effet, elle enjambe la rivière La Brague, en crue, entre Antibes et Villeneuve-Loubet.

La circulation ferroviaire est aussi extrêmement perturbée. Le préfet des Alpes-Maritimes a notamment indiqué que la circulation des trains entre Toulon et Nice est suspendue "jusqu'à nouvel ordre". Le trafic aérien à l'aéroport de Nice est également affecté. "La piste sud est inondée sur 20 cm par endroit", "sept vols n'ont pu atterrir et quatre ne peuvent pas décoller", indique France 3 Côte d'Azur, qui liste les nombreuses perturbations dans les transports.  

Les poids lourds de plus de 19 tonnes ont ainsi interdiction de circuler dans tout le département des Alpes-Maritimes. La route du bord de mer entre Saint-Laurent-du-Var et Villeneuve-Loubet est fermée, de même que la RN 99 entre la sortie Saint-Augustin et l'aéroport de Nice. Dans la ville, il est strictement interdit de se rendre sur les plages, dans les jardins ainsi que sur le sentier du littoral. Les spectacles initialement prévus ce samedi soir au Conservatoire, à l'Opéra et à Nikaïa sont annulés. Là aussi, des sirènes ont retenti pour prévenir les habitants. 

Une tornade et de fortes rafales de vent

Vendredi soir, une tornade a fait quelques dégâts à Hyères-les-Palmiers, dans le Var, comme le rapporte France Bleu Provence. Aucun blessé n'est à déplorer. 

Météo France note d'ailleurs, samedi, que "les orages circulant près des côtes peuvent s'accompagner de grêle et de phénomènes tourbillonnaires de type tornades". S'il n'y a plus aucun département placé en vigilance orange "vent violent", Météo France indique que de fortes rafales s'abatttent sur le littoral méditerranéen. Certaines ont atteint 100 à 130 km/h. 

Vous êtes à nouveau en ligne