EN IMAGES. De Chambord à Paris, les internautes racontent les inondations

Le château de Chambord (Loir-et-Cher), dont les jardins sont inondés, le 1er juin 2016.
Le château de Chambord (Loir-et-Cher), dont les jardins sont inondés, le 1er juin 2016. (LUDOVIC LETOT / AFP)

Sur les réseaux sociaux, les internautes témoignent de la montée inattendue des eaux.

Le Loiret et la Seine-et-Marne restent en alerte rouge mercredi 1er juin. Après les fortes pluies, des inondations ont touché nombre de villes et de villages. Sept autres départements sont en vigilance orange, dans le centre et l'est du pays, et le niveau de la Seine suscite des inquiétudes à Paris et en Ile-de-France.

Voici une sélection d'images et de vidéos impressionnantes, publiées sur les réseaux sociaux.

Le château de Chambord

Dans le département du Loir-et-Cher, le château de Chambord est encerclé par les eaux.

Orléans

La submersion de l'autoroute A10, depuis mardi, a nécessité l'évacuation par l'armée de plusieurs centaines de conducteurs bloqués entre Tours et Orléans. L'A10 ne devrait pas rouvrir avant plusieurs jours.

Et la Tangentielle, qui contourne Orléans, est également inondée.

Montargis

A Montargis, toujours dans le Loiret, les secours ont passé plusieurs heures à évacuer les 80 pensionnaires d'une maison de retraite. L'envoyée spéciale de francetv info a suivi les opérations.

Cette vidéo filmée par un drone montre l'étendue de la crue du Loing.

Melun

La Seine-et-Marne, comme le Loiret, est en vigilance rouge, mercredi.

Nemours

A Nemours (Seine-et-Marne), le centre de la ville a été évacué mercredi après-midi en raison de la crue exceptionnelle du Loing, affluent de la Seine. Une crue "supérieure", selon Météo France, à celle de 1910.

Blois

Dans le département du Loir-et-Cher, la préfecture appelle les habitants du secteur de Blois devant franchir la Loire "à rentrer le plus rapidement possible" chez eux en "empruntant le pont Charles-de-Gaulle et la RD 174" en raison de la montée des eaux sur plusieurs axes routiers. La montée du niveau de la Loire est particulièrement visible au pied du pont Jacques-Gabriel.

L'Essonne

Mardi après-midi, le collège Juliette-Adam, à Gif-sur-Yvette, dans l'Essonne, a été évacué et restera fermé jusqu'à jeudi au moins. Plusieurs villes du département subissent toujours des inondations, mercredi, selon un communiqué de la préfecture (en PDF).

A Longjumeau, l'eau est montée jusqu'à un mètre, selon les quartiers. Les écoles et les crèches sont fermées jusqu'à la fin de la semaine, annonce la mairie, qui assure toutefois un service minimum d'accueil.

A Breuillet, des sportifs ont profité de l'inondation d'un stade de foot pour s'adonner au "wakeskate".

Paris, les berges de la Seine

A Paris, une partie des voies sur berges a été fermée et le niveau de la Seine pourrait atteindre 5 mètres mercredi soir. La Seine avait déjà atteint 4,34 m à 15 heures et trempait les mollets du Zouave du pont de l'Alma, célèbre statue qui sert de repère aux Parisiens. Lors de la crue historique de 1910, il avait eu de l'eau jusqu'aux épaules (8,62 m).