DIRECT. Après son passage sur le Nord et l'Est, la tempête Ciara frappe la Corse

Les pompiers interviennent pour contenir l\'incendie de Pietracorbara en Corse, lors de la tempête Ciara, le 10 février 2020. 
Les pompiers interviennent pour contenir l'incendie de Pietracorbara en Corse, lors de la tempête Ciara, le 10 février 2020.  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Ce coup de vent oblige à suspendre toute activité portuaire mardi au départ de Bastia et de l'Ile Rousse et à détourner tous les vols à destination de Calvi vers Bastia. 

La tempête Ciara a secoué toute l'Europe. Trois morts ont été rencensés : un automobiliste tué par la chute d'un arbre au Royaume-Uni, et une mère et sa fille mortellement touchées par une toiture emportée par le vent. En France, on compte onze blessés légers. Douze départements sont en vigilance orange. 

Ciara a atteint la Corse lundi soir. Le vent attise un incendie qui a démarré à la mi-journée à Pietracorba, dans le Cap Corse : il avait parcouru 70 hectares lundi soir.  pompiers. Ce coup de vent oblige à suspendre toute activité portuaire mardi au départ de Bastia et de l'Ile Rousse et à détourner tous les vols à destination de Calvi vers Bastia – qui ne sera opérationnel, au mieux, qu'à partir du milieu de matinée – a annoncé la préfecture.

 Vigilance orange sur douze départements. Seules la Corse-du-Sud, la Haute-Corse et les Alpes-Maritimes restent concernées pas le risque de vents violents. L'Eure et la Seine-Maritime sont toujours menacées par les crues et les inondations. La Seine-Maritime est également menacée par de fortes vagues, tout comme les Côtes-d'Armor, le Finistère, l'Ille-et-Vilaine, la Manche, le Morbihan, le Pas-de-Calais et la Somme. L'alerte a été levée dans la Loire-Atlantique peu avant 23 heures. 

 Des blessés légers en France. Ils se concentrent dans la région Grand Est. Six personnes ont été légèrement blessées dans le Bas-Rhin, dont deux à Strasbourg où un arbre est tombé sur deux voitures. On compte également trois blessés dans le Haut-Rhin et deux en Meurthe-et-Moselle. Une femme a aussi été légèrement blessée à Charleville-Mézières (Ardennes), après avoir reçu un panneau de signalisation sur la tête.

Des foyers privés d'électricité. En fin de journée lundi, il restait encore 40 000 foyers privés de courant, principalement dans le Pas-de-Calais et dans le Nord. 

 Des dégâts matériels. Dans le Grand Est, outre le dégagement de nombreux arbres couchés sur les chaussées, les pompiers ont signalé des toitures envolées ainsi que des poteaux et des lignes électriques tombés à terre mais pas de blessés. A Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), 150 mètres carrés d'une toiture d'école ont été soufflés, et à Volgelsheim (Haut-Rhin), une centaine de pompiers étaient mobilisés par l'incendie d'une scierie dont "les flammes sont constamment attisées par le vent", selon les services de secours.

La circulation compliquée. La circulation des trains est "fortement perturbée" dans le Grand Est avec des TGV retardés, de nombreux TER supprimés et des lignes interrompues par des chutes d'arbres sur les voies. Elle l'est également en Normandie, où plusieurs petites lignes SNCF (Rouen-Dieppe, Lisieux-Trouville-Deauville, Caen-Le Mans-Tours...) sont coupées et des cars de substitution affrétés.

Vous êtes à nouveau en ligne