DIRECT. Intempéries : après la Seine-Maritime, l'Eure est placée en vigilance rouge aux inondations

Des passants observent la crue de la Seine depuis le pont de l\'Alma, à Paris, le 3 juin 2016. Le niveau de la Seine est monté à 6,10 mètres à Paris, dans la nuit du 3 au 4 juin. Un niveau qui n\'avait pas été atteint depuis 34 ans.
Des passants observent la crue de la Seine depuis le pont de l'Alma, à Paris, le 3 juin 2016. Le niveau de la Seine est monté à 6,10 mètres à Paris, dans la nuit du 3 au 4 juin. Un niveau qui n'avait pas été atteint depuis 34 ans. (CAROLINE PAUX / CITIZENSIDE / AFP)

La vigilance est valable pour la nuit de samedi à dimanche.

Le département de l'Eure est placé en vigilance rouge aux crues, samedi 4 juin. Plus tôt dans la soirée, la préfecture de Seine-Maritime a placé "par précaution" le département en vigilance rouge aux inondations. L'alerte concerne notamment le tronçon Seine-Aval, en raison de débordements de la Seine dans la boucle d'Elbeuf. 

Vingt départements en vigilance orange. L'alerte de Météo France pour les crues et les inondations concerne 17 départements : le Cher, l'Eure, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise. Les Ardennes, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle et le Var sont placés en vigilance orange aux orages.

  Le niveau de la Seine passe sous les six mètres à Paris. La crue "a atteint un pic à 6,10 mètres", enregistré à 2 heures dans la nuit de vendredi à samedi, indique Vigicrues. La Seine décroît désormais d'un à deux centimètres par heure environ.

Un décès à Montargis (Loiret). Une femme âgée d'une soixantaine d'années a été découverte morte, apparemment par noyade, a indiqué une source policière vendredi. Quatre personnes ont perdu la vie et 24 ont été blessées depuis le début des inondations, a précisé Manuel Valls samedi.

22h57 : Les inondations ont des conséquences dramatiques pour les agriculteurs, les maraîchers et les éleveurs. France 3 a rencontré des professionnels du Loiret et du Loir-et-Cher.


(FRANCE 3)

22h40 : France 2 s'est rendue durant 24 heures auprès de ceux qui ont été victimes ou qui craignaient les inondations. Reportage à Issy-les-Moulineaux, au sud de Paris.




(FRANCE 2)

22h30 : Voici des photos aériennes de la Seine en crue.







(AFP)

22h13 : Les Ardennes, la Marne et le Var sortent de la vigilance orange.

21h58 : Après les inondations, le temps est au nettoyage et le travail des assureurs commence. Le retour à la normale n'estpas pour tout de suite. "Je dirais un mois pour remettre en état le pavillon", affirme Franck Boussard, expert en assurance, en rendant visite à une famille dont la maison a été complètement inondée.


(FRANCE 2)

21h43 : Précision : ce n'est pas l'ensemble de l'Eure qui est placé en vigilance rouge aux inondations. Il s'agit de tout le secteur compris entre Poses, dans le département de l'Eure, et l'estuaire de la Seine, dans le département de la Seine-Maritime.

21h24 : A Paris, un tronçon de la ligne 7 du métro (entre Chaussée d'Antin et Place d'Italie) est coupée depuis deux heures en raison de la crue de la Seine. Le trafic devrait reprendre "en fin de soirée".

20h46 : Concrètement, que faire en cas de vigilance rouge aux inondations ? "Dans la mesure du possible, restez chez vous ou évitez tout déplacement", avertit Météo France.

20h43 : Après la Seine-Maritime, l'Eure est placée en vigilance rouge aux inondations.

20h22 : A Bougival (Yvelines) près des écluses inondées, des oies sauvages avec leurs poussins.

20h21 : Merci @Henri de nous partager cette photo d'oies sauvages.

19h53 : Voici, département par département, le détail des 13 000 foyers toujours privés d'électricité :

• Essonne : 6 600
• Seine-et-Marne : 2 900
• Val-de-Marne : 1 200
• Yvelines : 700
• Loiret : 350
• Loir-et-Cher : 1 000
• Cher : 300

19h45 : Enedis annonce que quelque 13 000 foyers sont toujours privés de courant samedi dans le Loiret, le Loir-et-Cher et l'Ile-de-France en raison des inondations.

19h15 : Ce sont des secteurs précis qui font l'objet d'une vigilance particulière : les communes de Caudebec-les-Elbeuf, Cléon, Elbeuf, Freneuse, La Londe, Les Authieux-sur-le-Port-Saint-Ouen, Oissel, Orival, Saint-Aubin-les-Elbeuf, Sotteville-sous-le-Val et Tourville-la-Rivière.

19h12 : "Compte-tenu de la crue importante sur la Seine due à la concomitance de débits très importants et de forts cœfficients de marée, le tronçon Seine-Aval a été placé à titre de précaution en vigilance rouge pour la nuit", explique la préfecture de Seine-Maritime.

19h11 : La préfecture de Seine-Maritime place une partie du département en vigilance rouge par "précaution".

19h07 : Pas de miracle pour le jour du Seigneur. La journée demain s'annonce grise et pluvieuse sur une grande partie du pays. Le matin, les températures iront de 9 à 17 degrés. L'après-midi, il fera 17 à 21 degrés près de la Manche. Comptez 23 à 27 degrés au sud, de l'Aquitaine à PACA et la Corse.





(FRANCETV INFO)

18h40 : Voici une photo de François Hollande lors de sa visite surprise à Romorantin (Loir-et-Cher).



(GUILLAUME SOUVANT / AFP)

18h38 : Si la décrue s'amorce timidement à Paris, et un peu partout, certains tronçons continuent à monter dans l'Yonne et en Saône-et-Loire. Les précisions sur France 3 Bourgogne.

18h32 : C'est un déplacement surprise. François Hollande s'est rendu à Romorantin (Loir-et-Cher) pour porter "un message d'amitié" à la population qui a subi d'importants dégâts à la suite des inondations, rapporte Europe 1. "Romorantin a été particulièrement frappé et il était de mon devoir d'être à leur écoute, pour que je puisse bien mesurer l'ensemble des dégâts et les décisions que nous aurons à prendre", a déclaré le chef de l'Etat.

18h04 : Où en est le trafic des Transiliens ? La compagnie livre, en vidéo, un bilan des perturbations. "Ca va prendre très longtemps la reprise", prévient Alain Krakovitch, directeur général Transilien.

(SNCF / YOUTUBE)

17h55 : Manuel Valls est à Crosne (Essonne). Malgré son costume, le Premier ministre a chaussé des bottes pour marcher dans l'eau.







(ALAIN JOCARD / AFP)

17h48 : "Avec le réchauffement climatique les phénomènes d'accentuation des précipitations ne peuvent qu'aller en s'aggravant."

Ségolène Royal indique que les pouvoirs publics mèneront "d'ici la fin du mois" un nouvel exercice de simulation d'une crue majeure en Ile-de-France, de l'ampleur de celle de 191 : "Nous en tirerons des enseignements sur le fonctionnement des affluents de la Seine car il y a eu des mécanismes assez imprévus, nouveaux dans leur intensité et leur violence."

17h45 : La nuit dernière, la foudre a grièvement blessé huit personnes lors du "Rock Am Ring", un festival musical qui a lieu en Allemagne. Au total, 71 personnes ont été prises en charge dans les hôpitaux de la région.

17h40 : Certes, la Seine est passée sous les 6 m à 5,99 m. Mais c'est un niveau qui demeure extrêmement élevé.

17h34 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à critiquer Ségolène Royal qui souhaite que Météo France place Rouen (Seine-Maritime) en vigilance rouge "avant ce soir".

17h23 : La décrue se poursuit à Paris. La Seine baisse sous les 6 mètres, à 5,99 m.

17h10 : Avec le Var, la France compte au total 20 départements en vigilance orange.

17h09 : Un nouveau département est placé en vigilance orange aux orages. Il s'agit du Var.

16h46 : Ségolène Royal souhaite que Météo France place Rouen (Seine-Maritime) en alerte rouge "avant ce soir", rapporte une journaliste d'Europe 1.

16h12 : François Hollande se rend dans le Loir-et-Cher, à Romorantin, rapporte Guillaume Daret de France 2. La ville a été dévastée par les inondations.

15h58 : Notre-Dame a fermé ces portes à la mi-journée, après que l'une des chambres d'un transformateur électrique a été inondée, raconte Le Figaro. Une fois l'intervention d'agents spécialisés terminé, l'édifice religieux, situé en bordure de la Seine, a pu rouvrir.

15h46 : Pendant des heures, la crue de la Seine a été sous-estimée. Pourquoi ? Les deux seuls capteurs à mesurer le niveau du fleuve à Paris ont probablement été aveuglés par des déchets. Les détails dans notre article.

14h48 : Le niveau de la Seine diminue peut-être à Paris, mais ce n'est pas le cas partout en Ile-de-France. Exemple à Poissy (Yvelines), où il atteignait 21,96 mètres à 13 heures. La semaine dernière, avant la crue, était près de quatre mètres plus bas. Une journaliste de France 3 est sur place.

14h22 : Notre journaliste Benoît Zagdoun est quai des Tuileries, à Paris. Il évoque les dégâts soufferts par les habitants des péniches des environs.

14h19 : Comment faire si votre maison a été inondée et si vos biens ont été détériorés par les eaux ? Quelles sont les démarches à entreprendre pour se faire indemniser ? Voici la procédure à suivre.



(MAXPPP)

14h01 : A Paris, le niveau de la Seine baisse donc. Mais très très lentement : le zouave du pont de l'Alma est encore loin d'être à l'abri des eaux, comme le montre notre journaliste Benoît Zagdoun. "On est plutôt maintenant dans cette phase de plateau avant la décrue, qui va prendre un certain temps", a prévenu ce matin la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Vous êtes à nouveau en ligne