DIRECT. Intempéries : 30 000 foyers privés d'électricité en Bretagne et dans les Pays de la Loire

Le centre-ville de Landerneau (Finistère), sous les eaux, samedi 13 février. 
Le centre-ville de Landerneau (Finistère), sous les eaux, samedi 13 février.  (MURIEL LE MORVAN / FRANCE 3 BRETAGNE)

Seuls le Gers, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées sont désormais placés en "alerte vent", par Météo France. La vigilance orange est toujours en cours en Gironde, après les inondations. 

Au total, 30 000 foyers sont toujours privés d'électricité, samedi 13 février, après les intempéries. Dans les Pays de la Loire, 21 000 abonnés étaient dépourvus de courant, à 19 heures, dont 6 000 dans le département de la Loire-Atlantique. En Bretagne, les coupures d'électricité concernaient 6 000 abonnés dans le Morbihan, 1 800 dans le Finistère, 300 dans les Côtes-d'Armor et 200 en Ille-et-Vilaine, indique ERDF. Suivez la journée en direct sur francetv info.

5 départements en vigilance orange. Quatre départements du Sud-Ouest (le Gers, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées) sont placés en vigilance orange par Météo-France, qui craint des violents coups de vent. Les départements de la Gironde et des Landes sont, quant à eux, placés en vigilance orange crues.

Fin de vigilance pour 10 départements. La Charente-Maritime, les Côtes-d'Armor, l'Ille-et-Vilaine, l'Indre, l'Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique , le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée et la Vienne ne sont plus en alerte. 

Des rafales jusqu'à 148km/h. Des rafales de vent atteignant 148 km/h ont été relevées samedi matin sur l'île de Groix (Morbihan), 146 km/h à Camaret, sur la presqu'île de Crozon (Finistère), et 144 km/h à la Pointe du Raz (Finistère), selon Météo-France.

Vous êtes à nouveau en ligne