Toujours des risques d'inondations en Bretagne

(Yann Le Gall Maxppp)

Le répit en Bretagne et dans les pays de la Loire n'aura été que de courte durée. De la pluie, du vent et de grosses vagues sont encore attendus aujourd'hui. Quatre départements restent en vigilance orange aux crues, le Finistère, le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique. Le littoral est aussi placé en alerte aux vagues submersives.

A l'Ouest et sur la pointe Bretagne les averses sont déjà
là. Poussées par de fortes rafales de vent de sud, elles touchent notamment le Finistère, le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la
Loire-Atlantique, maintenus en vigilance orange "crues" et orange "vagues-submersion" ce samedi par Météo France.

En deuxième partie de journée ces
averses s'espaceront, mais les pluies de la matinée, accompagnées de fortes
marées, dont le coefficient reste à plus de 100 pour ce soir notamment, font craindre de nouveaux débordements des cours d'eau, fleuves côtiers
et rivières qui traversent ces départements.

A Landerneau,
dans le Finistère, où 40 à 60 cm d'eau ont été mesurés hier
dans le centre, la cote de l'Elorn est prévue à 4m90 ce matin. "Les services techniques de la ville sont
mobilisés pour barrer ponctuellement les rues à la circulation. Gendarmes et
pompiers également. Et quelques commençants inondables sont déjà debout, prêts à
écoper l'eau qui remonte par capillarité chez eux
", soulignait ce matin  l'envoyée spéciale de France Info sur place, Béatrice Duguet.

Plusieurs autres
communes de la région risquent également de se retrouver à nouveau les pieds dans l'eau
ce samedi. C'est le cas notamment à Quimperlé, où le niveau de la Laïta est observé de près, ainsi qu'à Morlaix et Quimper. 

►►►Plus d'informations Ici  http://www.vigicrues.gouv.fr.

Depuis le 24 décembre et le passage de la tempête Dirk, la région a connu une succession d'inondations, faisant cinq victimes et causant des dégâts matériels importants. Hier, la porte-parole du
gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé que l'état de catastrophe
naturelle serait "établi " en Bretagne "dès
que les conditions seront réunies
".

Vous êtes à nouveau en ligne