EN IMAGES. Inondations à Venise : la cité des Doges dévastée par les marées hautes

La ville s'efforce de retrouver une vie normale après une série  de montées des eaux ("acqua alta"), inondant maisons et musées et endommageant une cinquantaine d'églises de la Sérénissime.

Une nouvelle marée haute exceptionnelle, la quatrième en une semaine, a été enregistrée dimanche 17 novembre à Venise, où l'eau a atteint 1,50 mètre. Cette crue est toutefois loin derrière le pic exceptionnel de 1,87 mètre qui a frappé la ville mardi 12 novembre, enregistré comme la deuxième plus importante acqua alta de l'histoire. 

Le cours des eaux a peu à peu baissé depuis lundi et les habitants de la lagune commencent enfin à pouvoir souffler. La place Saint-Marc a été rouverte dimanche au public et "des formulaires seront bientôt mis à la disposition des citoyens et des entreprises pour réclamer des dédommagements", a annoncé le maire de Venise, Luigi Brugnaro, dimanche soir. 

Retour sur ces sept jours d'inondations historiques, dont les images ont fait le tour du monde. 

112
Le pont du Rialto, le plus célèbre pont de Venise, sous 1,60 mètre d'eau, le 17 novembre 2019.  FILIPPO MONTEFORTE / AFP
212
Inondée d'eau salée et polluée, la crypte du XIIe siècle de la basilique Saint-Marc a subi des dommages "estimés à plusieurs millions d'euros", selon l'AFP.  MANUEL SILVESTRI / REUTERS
312
Des touristes marchent sur la place Saint-Marc inondée, le 12 novembre. L'eau a envahi les églises, les commerces, les musées et les hôtels, atteignant jusqu’à 1,87 mètre et contraignant les touristes à visiter les abords de la fameuse place sur des pontons improvisés. MANUEL SILVESTRI / REUTERS
412
La place Saint-Marc, submergée par les eaux, le 17 novembre. La place est restée fermée une bonne partie de la journée dimanche, avant de finalement rouvrir au public.  MARCO SERENA / NURPHOTO / AFP
512
Un serveur, les pieds dans l'eau à Venise, le 17 novembre. Jeudi soir, le gouvernement italien a annoncé le déblocage de 20 millions d'euros "pour les interventions les plus urgentes". Le décret permettra de verser "5 000 euros pour les particuliers et 20 000 euros pour les commerces", selon le Premier ministre, Giuseppe Conte. CLAUDIA GRECO / AGF / SIPA
612
L'intérieur du Palais Gritti, un hôtel de luxe situé près du Grand Canal, le 12 novembre.  MARCO BERTORELLO / AFP
712
Une boutique de chaussures sous les eaux de l'acqua alta, le 15 novembre, deux jours après que la cité des Doges ait connu sa plus forte marée depuis plus d'un demi-siècle. FILIPPO MONTEFORTE / AFP
812
Le quartier du Cannaregio, au nord de Venise, submergé par les marées hautes successives, le 15 novembre.  GIACOMO COSUA / NURPHOTO / AFP
912
Un masque sauvé des eaux et porté place Saint-Marc, le 17 novembre.  CLAUDIA GRECO/ AGF / SIPA
1012
Une boutique Louis Vuitton, le 17 novembre. Le maire de Venise a appelé à mettre en service "au plus vite" le projet de digues Moïse : un dispositif de 78 digues flottantes qui se relèvent et barrent l'accès à la lagune en cas de montée des eaux de l'Adriatique.  CLAUDIA GRECO/ AGF / SIPA
1112
Quelques téméraires traversent la place inondée du Campo Santi Filippo e Giacomo, le 15 novembre.  FILIPPO MONTEFORTE / AFP
1212
Un homme se déplace en kayak dans Venise, le 15 novembre. Lundi 19 novembre, la décrue a débuté et les vaporetti, emblématiques bateaux-taxis vénitiens, ont repris leurs va-et-vient sur le Grand Canal.  MANUEL SILVESTRI / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne