En 2016, Paris a connu son printemps le plus pluvieux depuis 150 ans

La Tour Eiffel, vue à travers un parapluie, le 20 juin 2016.
La Tour Eiffel, vue à travers un parapluie, le 20 juin 2016. (PETER KNEFFEL / DPA)

Le printemps 2016 a été le plus arrosé depuis 1873, date à laquelle les premières mesures ont été effectuées, explique Météo France.

Paris a connu son printemps le plus pluvieux depuis le début des mesures, il y a 150 ans, a confirmé lundi Météo-France, lundi 20 juin. Avec 320 mm de pluie, mesurés à la station de Montsouris, le précédent record qui datait de 1928 (277 mm) a été battu. 

Même sans le pic de précipitations de la fin mai (près de 100 mm), à l'origine de la crue exceptionnelle de la Seine, ce printemps aurait tout de même figuré parmi les plus pluvieux, du fait d'averses régulières, a indiqué l'organisme météorologique.

Le Centre et l'Est exceptionnellement touchés eux-aussi

Ce printemps aura été exceptionnellement arrosé en région parisienne, mais aussi dans le Centre - deux zones touchées par d'importantes inondations -, et sur une part de la Bourgogne et de l'Alsace.

A l'origine de ce long tunnel météorologique, la persistance de "conditions plus dépressionnaires que la normale sur l'Europe centrale et de l'ouest", avec des anticyclones bloqués au sud des Açores d'une part et sur les hautes latitudes, près de l'Islande d'autre part, explique Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo-France. En revanche, les régions méditerranéennes mais aussi la Bretagne auront eu un printemps légèrement plus sec que la normale.

Vous êtes à nouveau en ligne