Des nouveaux records de chaleur pour un mois de septembre ont été enregistrés à Paris, Lille et Metz, annonce Météo France

Une Parisienne profite du soleil et de la chaleur aux Tuileries à Paris le 14 septembre 2020.
Une Parisienne profite du soleil et de la chaleur aux Tuileries à Paris le 14 septembre 2020. (MARIE MAGNIN / HANS LUCAS / AFP)

À Paris, le record décadaire a été battu : c’est la première fois qu’il fait 34,3 °C dans la capitale en septembre.

Des nouveaux records de chaleur pour un mois de septembre ont été enregistrés mardi 15 septembre notamment à Lille, Metz et Paris, a annoncé Météo France.

À Lille, le thermomètre est monté jusqu’à 35,1 °C, soit 15 degrés au-dessus des moyennes de saison, alors que l’ancien record (33,8 °C) datait du 5 septembre 1949. Dans les Hauts-de-France également, Météo France a enregistré 34,0 °C à St-Quentin. Le record qui datait du 11 septembre 1947 avait déjà été battu hier (32 °C). À Metz, il a fait 34,3 °C. L’ancien record datait du 3 septembre 1962 (34 °C). À Nancy-Essey, le mercure est monté jusqu’à 34,4 °C (ancien record 33,7 °C en 1947).

Un record battu dans la capitale

À Paris, le record décadaire a été battu. C’est la première fois qu’il a fait 34,3 °C dans la capitale en septembre. Le record avait déjà été battu lundi avec une température de 33,5 °C. À Pontoise, en Ile-de-France, il a fait 34,9 °C contre 33,9 °C pour l'ancien record 33,9 °C qui datait du 5 septembre 1949.

Déjà, la journée de lundi avait enregistré des records de températures notamment à Tours, Orthez, Angers et Roissy dans la région parisienne. Le mercure avait dépassé dans certaines villes 37 °C.

Vous êtes à nouveau en ligne