Un chasseur d'ouragans attend Sandy, "la tempête de toute une vie"

Capture d\'écran - Jeff Piotrowski, chasseur de tornades, dans une vidéo datant de 2005.
Capture d'écran - Jeff Piotrowski, chasseur de tornades, dans une vidéo datant de 2005. (DR )

L'Américain Jeff Piotrowski tourne sur place des images qu'il retransmet en direct sur son site.

OURAGAN SANDY - Alors que New York est paralysée, lundi 29 octobre, en attendant de défier l'ouragan Sandy, un homme, aux Etats-Unis, est sur le pied de guerre. Depuis trente ans, Jeff Piotrowski est chasseur de tornades, comme les scientifiques du film Twister (1996). Cet américain originaire de l'Oklahoma est arrivé ce week-end à la Grosse Pomme pour ne rien rater de ce qu'il considère comme "la mère de toutes les tempêtes", ou encore "la tempête de toute une vie". Il tourne d'ailleurs des images qu'il retransmet en direct sur son site Twisterchasers.com.

Sandy est "pire que Katrina"

Même si la ville se prépare avec fébrilité - 375 000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer - , il estime que "les New-Yorkais ne savent pas à quoi ils s'apprêtent à faire face", rapporte le site d'informations canadien Canoe.ca. "J'ai attendu ça toute ma vie. Ça ne va jamais se reproduire de pouvoir chasser une tempête comme celle-là en pleine ville de New York, c'est historique", poursuit Jeff Piotrowski. Il a même pris la parole de force sur une télévision locale pour prévenir les habitants que Sandy était "pire que Katrina" (l'ouragan qui a ravagé la Nouvelle-Orléans en 2005, comme l'expliquait à l'époque Le Monde.fr), indique sur Twitter un internaute (lien en anglais).

Une journaliste française l'a rencontré dans les rues de la ville, à bord de son véhicule débordant de matériel et de vivres. Elle a posté des photos sur lesquelles il affiche un large sourire.



Récompensé par un Emmy award

Avec 838 tornades et 27 ouragans au compteur, Jeff Piotrowski est un chasseur plutôt aguerri, comme il le rappelle sur son profil Twitter. Au cours de sa carrière, les images de ce professionnel de l'extrême ont été reprises sur des chaînes spécialisées comme National Geographic, Discovery Channel, ou des chaînes d'informations comme CNN, NBC, ABC ou Fox News. En 1994, pour son film Day of tornadoes (Jour de tornades), il a d'ailleurs reçu un Emmy Award, sorte d'Oscar de la télévision américaine.

Depuis, il ne s'est pas reposé sur ses lauriers, arpentant les Etats-Unis de long en large. Dans cette vidéo, il explique qu'il parcourt près de 24 000 kilomètres par an, et parfois près de 5 000 kilomètres en l'espace d'un week-end, pour suivre des tornades. En août 2012, il était à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, pour suivre la tempête Isaac. Il a rapporté ces images postées sur YouTube :

Une chasse dangereuse

Dans sa quête effrénée, il a réussi à enrôler sa femme Kathryn et leur fils, Brian. Parmi leurs faits d'armes, la violente tornade qui a ravagé la ville de Joplin, dans le Missouri, en 2011. Ils étaient en famille à la poursuite de cet événement météo classé EF5, soit le niveau de dangerosité le plus élevé, et ont sorti un DVD à cette occasion. Pour ce documentaire, les Piotrowski sont allés à la rencontre des survivants de cette tornade qui a tué 158 personnes, faisant d'elle la plus meurtrière aux Etats-Unis depuis 1947. Dans la bande-annonce, on voit notamment son épouse portant un casque de protection, alors qu'elle est encore à l'intérieur de la voiture :

Jeff Piotrowski, qui flirte avec les tornades, rappelle dans ses vidéos que son activité est extrêmement dangereuse et qu'elle peut être mortelle. Mais on comprend son excitation s'il compte ramener de New York le même genre d'images que celles-ci (entre 10 et 28 secondes), dévoilées sur le plateau de l'émission "Last Call with Carson Daly" en 2005 :