Cyclone Sandy. "L'océan envahit les rues, je n'ai jamais vu ça"

La 20e rue de Manhattan inondée après le passage de la tempête Sandy, à New York (Etats-Unis), lundi 29 octobre 2012.
La 20e rue de Manhattan inondée après le passage de la tempête Sandy, à New York (Etats-Unis), lundi 29 octobre 2012. (RIGELHAUPT SAMUEL / SIPA USA)

New-Yorkais et habitants de la côte est des Etats-Unis témoignent des dégâts causés par "Frankenstorm", qui a déjà fait 14 morts en Amérique du Nord.

OURAGAN SANDY - Une ville plongée dans le noir, des routes inondées, un métro sous l'eau... Les témoignages évoquent l'apocalypse à New York et dans une partie de la côte nord-est des Etats-Unis après le passage du cyclone Sandy  dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 octobre.

"Le système de métro de New York est vieux de 108 ans, mais il n'a jamais fait face à une catastrophe aussi dévastatrice que celle que nous avons vécue hier soir, rapporte sur le site du New York Daily News le directeur de MTA, le réseau de transports en commun new-yorkais. L'ouragan a arraché des arbres, coupé l'électricité et inondé les tunnels, les gares de triage et les gares routières." 

"Une véritable course d'obstacles" dans les rues

Un journaliste du Huffington Post, Chris Kirkham, décrit le même chaos : "Des quartiers entiers de la ville se sont transformés en véritable course d'obstacles, avec des arbres à terre, des routes inondées, des fusées éclairantes rouge vif pour avertir les conducteurs de rester à l'écart."

Un autre habitant du New Jersey, David Arnold, décrit au quotidien des scènes de déluge : "Je n'ai jamais vu pire situation. L'océan envahit les rues, il y a des arbres arrachés partout. Je n'ai jamais vu ça." Dans ce comté, deux réacteurs nucléaires, qui produisent la moitié des besoins de l'Etat de New York, sont menacés de fermeture à cause de la montée des eaux.

La "ville qui ne dort jamais" éteinte

Voir "Big Apple", ville de lumière, plongée ainsi dans le noir impressionne ses habitants, qui publient de nombreuses photos sur les réseaux sociaux, rassemblées sur le site Instacane. Nina Gecosala s'étonne sur Twitter : "La ville qui ne dort jamais" s'est bel et bien transformée en Gotham City, la sombre cité du comics Batman. Le héros est d'ailleurs appelé à la rescousse par un autre internaute

 

 

Tout était éteint dans le quartier du célèbre Empire State Building à Manhattan, sauf ce dernier, ce qui a fait réagir de nombreux habitants qui ont partagé leur fascination pour cette image "irréelle" sur Twitter.

 

 

"L'Empire State building brille dans le noir, 'like a boss'" dit un autre, @brunogunn, photo à l'appui. 

Le directeur de la société qui gère la Statue de la liberté a dû traverser la tempête pour aller se réfugier chez sa mère dans le New Jersey. Si le monument est resté au sec, la maison du directeur, plongée dans le noir, ne l'est pas, témoigne-t-il dans le New York Times