Ouragan Maria : l'état de catastrophe naturelle en Guadeloupe sera "signé samedi", annonce Edouard Philippe

Le Premier ministre, Edouard Philippe, à la mairie de Paris, le 20 septembre 2017.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, à la mairie de Paris, le 20 septembre 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)

L'ouragan Maria a fait deux morts et deux disparus en Guadeloupe, lors de son passage sur l'île lundi et mardi.

La déclaration de catastrophe naturelle sera signée samedi 23 septembre pour la Guadeloupe après le passage de l'ouragan Maria, qui a fait deux morts et deux disparus, mais aussi des "dégâts sérieux", a annoncé le Premier ministre, Edouard Philippe, mercredi 20 septembre. Une commission établira précisément vendredi les îles et communes concernées par cet arrêté.

La garantie catastrophe naturelle prévoit la prise en charge des dommages matériels causés aux seuls biens assurés. Dès la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle, les assurés ont jusqu'à dix jours pour adresser leur déclaration de sinistre à leur assureur.

Sept morts à la Dominique

Le Premier ministre a fait état de "dégâts sérieux" causés par l'ouragan, avec "la quasi totalité des bananeraies de l'île affectée" et la "production totalement interrompue", à l'issue d'un comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

L'ouragan Maria, qui sème la dévastation dans les Antilles, a aussi provoqué la mort de sept personnes sur l'île de la Dominique et a causé d'importants dommages à Porto Rico. "Il est difficile de déterminer le nombre de décès, mais pour l'instant sept morts, causées directement par l'ouragan, sont confirmées", a annoncé mercredi Hartley Henry, conseiller principal du Premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit, au lendemain du passage de Maria sur l'île.

Des images aériennes montrent une partie de la Dominique jonchée de débris, notamment de toitures arrachées. Un vol de reconnaissance a permis au Centre des situations d'urgence des Caraïbes d'estimer les dommages à "70-80% des constructions" ,selon son directeur.



Vous êtes à nouveau en ligne