Saint-Martin : une trop lente reconstruction six mois après le passage d'Irma

Cette vidéo n'est plus disponible

Il y a six mois, l'île était dévastée par l'ouragan Irma et onze personnes étaient tuées. Malgré le début des travaux de reconstruction, les stigmates sont encore très visibles et les assurances tardent à indemniser les sinistrés.

Ce n'est plus la dévastation de l'après-cyclone à Saint-Martin, mais encore un paysage fait de toitures arrachées, d'épaves et de déchets. 95% des bâtiments ont été touchés et le traumatisme est encore là pour les habitants que l'on appelle ici "les cyclonés". L'eau et l'électricité sont désormais rétablies, six mois après le passage d'Irma. Des chantiers fleurissent un peu partout. L'urgence a été gérée, mais la reconstruction ne fait que débuter.  

Seules 400 chambres d'hôtel aujourd'hui disponibles

Dans la baie, il ne faut pas se fier à la présence de bateaux de croisière,  la plupart des touristes ne font qu'une courte escale. L'activité est encore sinistrée dans ce territoire qui vit à 95% de l'activité touristique. Seules 400 chambres d'hôtel sont aujourd'hui disponibles sur les 1 300 que comptait l'île. La clientèle fait néanmoins preuve d'indulgence. 25 000 personnes ont été directement touchées par l'ouragan Irma. Pour les sinistrés, il y a urgence à reconstruire avant l'arrivée dans trois mois d'une nouvelle saison cyclonique. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne