Saint-Martin : les habitants entre soulagement et colère

France 2

La situation des îles Saint-Martin et de Saint-Barthélémy est suivie de près par l'Élysée. Une réunion de crise a été organisée samedi 9 septembre, suite à laquelle le Premier ministre a réaffirmé "la mobilisation totale de l'État". Pour les habitants, les renforts se font attendre.

La colère monte au sein de la population de Saint-Martin. Depuis bientôt 24 heures, aucun avion n'a pu décoller de Saint-Martin à cause de la prévision du nouvel ouragan José. Exaspérés, des milliers d'habitants se sentent abandonnés. "Je trouve ça totalement honteux que la préfète ne donne pas l'ordre d'évacuer cette île", s'indigne un des habitants. Même colère sur les réseaux sociaux. Certains affirment même qu'il y a de poids deux mesures : samedi 9 septembre, un bateau venu de Saint-Martin a débarqué en Guadeloupe avec 94 personnes à bord, presque que des touristes américains.

Pas d'évacuation de masse prévue

Depuis samedi 9 septembre, les membres du gouvernement se relaient pour assurer la mobilisation totale de l'État français. Le gouvernement ne prévoit toujours pas d'évacuation de masse, mais promet de doubler les effectifs militaires et sanitaires, ainsi que d'envoyer sur l'île davantage de vivres et de groupes électrogènes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne