Saint-Martin : la reconstruction sur l'île provoque de vives tensions

FRANCE 2

Des blocages ont lieu sur l'île de Saint-Martin, en proie à de très vives tensions. Après le passage dévastateur de l'ouragan Irma en septembre 2017, qui avait détruit ou endommagé 95% des bâtiments, un plan de prévention définit désormais de nouvelles zones non constructibles. De quoi susciter la colère des habitants.

Un peloton de gendarmerie essuie des jets de pierres et de bouteilles, à Saint-Martin, entre des véhicules incendiés et des barrages routiers eux aussi en feu. L'île de Saint-Martin vit sous haute tension depuis près d'une semaine. Partout, les blocages se sont multipliés. Les écoles et les services publics ont été fermés. Aux origines de la colère des habitants, le nouveau plan de prévention des risques naturels, établi deux ans après l'ouragan Irma. Préparé par l'État, il interdit toute reconstruction dans les zones classées rouges à cause des risques de submersion. C'est notamment le cas à Sandy Ground, l'un des quartiers les plus pauvres de Saint-Martin.

Des milliers d'habitants sans solution d'hébergement

Juste avant que la crise n'éclate, Lenny Mussington, membre d'un collectif de défense des habitants, nous avait montré des habitations ravagées par l'ouragan, des ruines dans lesquelles vivent encore des familles. Celles-ci n'ont pas le droit de reconstruire leur maison, mais n'ont pas non plus reçu de proposition de relogement. Des milliers d'habitants seraient concernés. Le président de la collectivité, Daniel Gibbs, qui s'oppose au plan de prévention de l'État, avoue son impuissance. Sous la pression des élus et des habitants, le gouvernement vient d'annoncer la suspension du nouveau plan pendant trois mois, le temps de le "corriger". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne