Ouragans aux Antilles : des sinistrés contraints de rester sur les îles

De nombreuses familles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy ont tenté de gagner la Guadeloupe par les airs, avant l'arrivée de l'ouragan José, en vain.

Ces familles en détresse sur l'île de Saint-Martin, réunies aux portes de l'aéroport ce samedi 9 septembre au matin, n'espèrent qu'une seule chose : qu'un avion les évacue loin des ravages de l'ouragan Irma. Mais soudain, la grille se ferme. Un pompier annonce qu'un nouveau cyclone arrive sur l'île dans la soirée.

Le pire reste encore à venir pour ces familles terrorisées. "Il y a des pillages, il y a des scènes atroces ici", raconte un homme.

"On a peur pour nos vies"

Seul ce petit aéroport est utilisable. Parmi les habitants, nombreux se sentent abandonnés à leur sort. "Je ne comprends pas qu'il n'y ait pas 20 avions qui soient arrivés pour nous rapatrier. Je ne comprends pas, on a peur pour nos vies", déplore cette femme.

À Saint-Barthélémy, on peut lire le même désespoir sur les visages de ces nombreuses familles qui cherchent à s'enfuir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne