Ouragan Irma : quelles sont les mesures prises pour protéger les populations ?

Un homme protège les vitres de son commerce avec des planches à Lake Worth (Floride, Etats-Unis), le 5 septembre 2017.
Un homme protège les vitres de son commerce avec des planches à Lake Worth (Floride, Etats-Unis), le 5 septembre 2017. (MAXPPP)

Alors que l'ouragan Irma traverse les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, mercredi 6 septembre, franceinfo fait le tour des mesures mises en place pour les habitants. 

L'ouragan Irma poursuit son passage potentiellement dévastateur dans les Antilles, mercredi 6 septembre. Considéré comme un cyclone "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", l'ouragan de catégorie 5 a touché l'île de Barbuda mercredi matin, puis les îles françaises de Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Irma devrait ensuite se diriger vers les îles Vierges américaines et Porto Rico. 

>> Suivez l'évolution de l'ouragan Irma dans notre direct

Saint-Barthélemy et Saint-Martin ont été placées en alerte violette, le niveau maximal de vigilance. Sur place, les autorités appellent au confinement total de la population en vue du passage de l'ouragan. De Saint-Martin à la Guadeloupe, quelles sont les différentes mesures mises en place pour protéger la population ? Franceinfo fait le point. 

A Saint-Martin et Saint-Barthélemy, "tous les déplacements sont interdits"

Avec le passage en niveau d'alerte violette, la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy a diffusé une série de consignes à la population. "Les conditions météorologiques sont très dangereuses et toutes les activités sont arrêtées, annonce la préfecture. La circulation et tous les déplacements sont interdits." Seuls les services d'intervention, tels que les pompiers et gendarmes, effectuent des "patrouilles de contrôle au déclenchement de ce niveau d'alerte".

Pendant le passage de l'ouragan, les autorités demandent aux habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy de rester chez eux "jusqu'à la fin de l'alerte" et de suivre les médias. Les portes et fenêtres doivent être consolidées, et la population doit restée éloignée de toute baie vitrée. La préfecture appelle aussi à couper le courant et à ne pas utiliser de feu à flamme nue. 

L'aéroport de Saint-Martin fermé,
600 personnes à l'abri

A Saint-Martin, l'aéroport restera fermé jusqu'à vendredi matin (7 heures, heure locale), selon les informations de franceinfo. Les écoles de l'île et de Saint-Barthélemy ne rouvriront pas avant jeudi midi, a annoncé le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, interrogé par franceinfo mercredi. Les autorités ont également prévu "72 heures d'avance en médicaments, nourriture et eau potable" au sein des hôpitaux. 

Mardi soir, les autorités ont procédé à l'évacuation de plusieurs quartiers des deux îles, situés sur le littoral. Les habitants ont été pris en charge à bord de navettes qui les ont conduits "vers des abris sûrs". Pour mieux informer la population, la préfecture a diffusé les listes de l'ensemble des abris de Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Selon la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, interrogée par franceinfo, 600 personnes étaient accueillies dans ces abris à Saint-Martin, mercredi matin. "Cinq hôtels ont été réquisitionnés, les hôpitaux sont prêts. Mais, malheureusement, il reste encore des gens qui refusent de quitter leurs hébergements qui, malheureusement, ne résisteront pas, ou très peu, à ce type de cyclone qui est très important", a regretté la ministre. 

En Guadeloupe, plus de 100 abris prévus,
les entreprises fermées

La Guadeloupe est quant à elle passée en alerte rouge cyclonique mardi, à l'approche de l'ouragan Irma. Sur son site, la préfecture de Guadeloupe a appelé les habitants à rejoindre leur habitation ou un abri pour se protéger. Elle leur a demandé d'"y demeurer" et d'"éviter ensuite tous déplacements". Les Guadeloupéens devaient également "fermer toutes les portes" et "retirer ou arrimer tout objet pouvant se transformer en projectile". La préfecture a enfin appelé les habitants en bord de mer à protéger leurs maisons face à la montée des eaux, et à évacuer "si nécessaire". 

Les logements situés sur les côtes basses ou en bord de falaise ont été évacués mardi, selon la préfecture de Guadeloupe. Plus de 100 abris ont été mis en place pour accueillir jusqu'à 10 000 personnes. Selon la préfecture, 1 500 personnes les avaient déjà rejoints mercredi à 5 heures, heure locale. 

Mercredi, tous les établissements scolaires et les administrations publiques restent fermés. "Le préfet recommande également aux entreprises privées d’en faire de même, afin de laisser les routes dégagées pour la circulation des secours", précise la préfecture sur son site. Dans un dernier point d'information, les autorités annoncent que la distribution d'eau potable a été interrompue, mercredi matin, pour sécuriser les équipements électroniques. Après le passage de l'ouragan, l'île est repassée en alerte orange, mercredi midi.

Des renforts envoyés sur place

Des personnels supplémentaires de la sécurité civile ont été envoyés à Saint-Martin avant le passage de l'ouragan. Soixante sapeurs-pompiers de métropole sont arrivés sur l'île, tout comme 20 pompiers de Guadeloupe. Des médecins et infirmiers ont également été pré-positionnés sur l'île. "Soixante personnes sont prêtes également à venir de Guyane (…). Nous regardons côté militaire, également pour renforcer le dispositif, une frégate de marine est positionnée", a ajouté Annick Girardin, mercredi sur franceinfo.

"La bonne nouvelle, c'est que la Guadeloupe va être moins touchée que ce qu'on pouvait penser, on peut (y) avoir un hub logistique où on rapatrie actuellement des moyens et des hommes de la Martinique et de la Guyane pour intervenir sur Saint-Barthélemy et Saint-Martin le plus vite possible après ces événements", a poursuivi la ministre, évoquant "350 hommes supplémentaires qui pourraient être envoyés assez rapidement".

Annick Girardin a également expliqué qu'un navire contenant de l'eau "pourra se rendre sur Saint-Martin assez vite" si besoin. "On peut tenir un peu plus de 24 heures avec l'ensemble des réserves déjà mises en place et disponibles sur Saint-Barthélémy et Saint-Martin", a-t-elle ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne