Ouragan Irma : "La plus grande urgence, c'est la question de la santé", estime la ministre des Outre-mer

La ministre des Outre-mer à Saint-Martin, le 7 septembre 2017, après le passage de l\'ouragan Irma.
La ministre des Outre-mer à Saint-Martin, le 7 septembre 2017, après le passage de l'ouragan Irma. (LIONEL CHAMOISEAU / AFP)

Annick Giradin s'est rendue à Saint-Martin, jeudi, au lendemain du passage de l'ouragan Irma. Lors d'une conférence de presse, la ministre a évoqué les questions de la santé, de l'eau, de la nourriture et de la sécurité sur les îles françaises touchées. 

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, qui s'est rendue jeudi 7 septembre à Saint-Martin après le passage de l'ouragan Irma. Lors d'une conférence de presse, tenue dans la nuit de jeudi à vendredi à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), elle a fixé les priorités pour Saint-Martin et Saint-Barth, les deux îles françaises les plus touchées. 

La plus grande urgence, ce sont les questions de la santé, de l'arrivée de l'eau et de nos capacités alimentaires. La deuxième, c'est l'ordre public (…). Des pillages ont été réalisés juste devant mes yeux.Annick Girardinà franceinfo

Parmis les 900 secouristes annoncés en renfort, plus de 400 gendarmes vont se rendre à Saint-Martin pour assurer la sécurité sur l'île, a annoncé la ministre.

"Un paysage où tout est détruit"

 "Les premières difficultés, hier et aujourd'hui, était de pouvoir se rendre dans les différentes zones. Il y avait nécessité de nettoyer les routes. Des hommes avec des tronçonneuses et des moyens ont donc fait en sorte qu'on puisse circuler à nouveau à Saint-Martin, a ajouté Annick Girardin. Quand on y était, l'ensemble des voies extérieures était ouvertes. Il fallait aussi en ouvrir d'autres pour entrer dans différents quartiers, permettant l'accès aux équipes pour vérifier que tout allait bien et accéder, si nécessaire, à des victimes." 

Annick Girardin a décrit "un paysage où tout est détruit". "Le président de la collectivité [Daniel Gibbs] parle de 80% du territoire ravagé ou très abîmé (...), je dirais que Saint-Barthélemy a été plus épargné que Saint-Martin. Les constructions ne sont pas les mêmes, ça s'explique", a-t-elle indiqué.

Ouragan Irma : "La plus grande urgence, c'est la question de la santé", estime Annick Girardin, la ministre des Outre-mer
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne