Ouragan Irma : l'État a-t-il mal géré la crise à Saint-Martin ?

France 3

Absence ou désorganisation des secours, insécurité grandissante... Après le passage d'Irma, les sinistrés des îles françaises dénoncent l'impréparation des services de l'État.

Les habitants de Saint-Martin sont nombreux à vouloir fuir. Chacun veut sa place. L'organisation est chaotique, laissant libre cours à toutes les interprétations. Le navire avait permis d'acheminer des sapeurs-pompiers venus de Guadeloupe dimanche matin. Son capitaine assure qu'il avait des consignes pour embarquer des touristes. La préfecture a sèchement démenti. Cet épisode témoigne de la tension qui ne faiblit pas sur l'île sinistrée par l'ouragan Irma, où l'insécurité amplifie les ressentiments.

Le gouvernement se défend

Devant l'aéroport, le filtrage s'améliore, privilégiant les personnes vulnérables. Mais l'information n'est pas toujours comprise. À Paris, inquiets, l'Élysée et le gouvernement tentent de contrecarrer la polémique naissant sur l'organisation des secours. À Saint-Martin, la ministre des Outre-mer s'agace de cette controverse. "L'État a fait le maximum. On est sur une île au bout du monde. Ça prend du temps", a déclaré Annick Girardin. À Saint-Martin, l'arrivée des secours s'intensifie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne