Ouragan Irma : comment la Floride se prépare à affronter l'un des pires ouragans de son histoire

Deux habitants de Mimami se tiennent sur une station de sauveteurs et regardent les vents et la pluie commencer à frapper la plage samedi 9 septembre 2017.
Deux habitants de Mimami se tiennent sur une station de sauveteurs et regardent les vents et la pluie commencer à frapper la plage samedi 9 septembre 2017. (SAUL LOEB / AFP)

Plus du quart de la population de la Floride est sous le coup d'un ordre d'évacuation, selon le gouverneur de cet Etat du sud-est des Etats-Unis menacé par l'arrivée dans les prochaines heures du puissant ouragan Irma.

L'ouragan Irma, oscillant entre les catégories 4 et 5, a déboulé samedi 9 septembre sur Cuba, après avoir ravagé les Caraïbes, et fonçait vers la Floride où 6,3 millions de personnes, le quart de la population de l'Etat, ont reçu l'ordre d'évacuer.

>> Irma, José, Katia... Suivez l'évolution des ouragans dans notre direct

Evacuations et exode sans précédent

Pas de baigneurs sur la plage, rues désertes et gratte-ciel vides, Miami Beach avait des airs de "ville fantôme" samedi, selon le maire de cette célèbre station balnéaire de près de 100 000 habitants, Phil Levine. L'élu a qualifié Irma d'"ouragan nucléaire", "parce qu'il est tellement puissant, si vaste", a-t-il dit sur CNNLes ordres d'évacuation concernaient 6,3 millions d'habitants samedi matin.

Un véritable exode vers le nord embouteillait les routes, avec des matelas, des bouteilles de gaz ou des kayaks sur le toit des voitures. Plus de 50 000 habitants ont déjà trouvé refuge dans les abris, d'après Rick Scott, qui appelait encore samedi matin à la mobilisation. "Nous avons besoins de 1 000 infirmiers volontaires pour aider dans les abris."

L\'ordre d\'évacuation a mis des milliers d\'habitants de Floride (Etats-Unis) sur les routes depuis vendredi 8 septembre 2017. 
L'ordre d'évacuation a mis des milliers d'habitants de Floride (Etats-Unis) sur les routes depuis vendredi 8 septembre 2017.  (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Une ville barricadée

A Miami Beach, station balnéaire au style art déco d'ordinaire remplie de touristes, l'ambiance est lunaire, avec de nombreux magasins fermés. Sur les protections en contre plaqué, des inscriptions lançaient: "dites non à Irma" ou "Irma, tu ne nous fais pas peur". Des vagues de près de 4 mètres et des inondations dévastatrices sont redoutées.

Comme un défi lancé aux éléments. Le message \"va-t-en Irma\" a été tagué sur une façade baricadée de Miami (Floride), vendredi 8 septembre.
Comme un défi lancé aux éléments. Le message "va-t-en Irma" a été tagué sur une façade baricadée de Miami (Floride), vendredi 8 septembre. (CARLO ALLEGRI / REUTERS)

\"Tu ne nous fais pas peur Irma\" peut-on lire sur cette barricade dans le centre de Miami en Floride (Etats-Unis), le 9 septembre 2017. 
"Tu ne nous fais pas peur Irma" peut-on lire sur cette barricade dans le centre de Miami en Floride (Etats-Unis), le 9 septembre 2017.  (SASKIA FR?HLICH / DPA)

Certains habitants gardent leur sens de l'humour, indiquant sur les panneaux de contre-plaqué, la direction de la Corée-du-Nord. 

Un porte-avions envoyé en renfort

Pour venir en aide aux autorités fédérales ou locales, l'US Navy a annoncé l'envoi depuis le port de Norfolk, en Virginie, d'un porte-avion, l'USS Abraham Lincoln, de deux véhicules de débarquement amphibies et d'un destroyer. Ces quatre navires transportant 300 hommes et 27 hélicoptères devront apporter si besoin une aide médicale, maritime, logistique et sécuritaire aux personnes affectées.

Les animaux du zoo (eux aussi) mis en lieu sûr

Depuis plusieurs jours déjà, les soigneurs du zoo de Miami préparent les animaux au passage d'Irma. Sur Facebook, l'établissement avait prévenu ses visiteurs des opérations menées dès le 6 septembre dernier. 

Les guépards du zoo de Miami ont quitté leur enclos pour se protéger d\'Irma, samedi 9 septembre. 
Les guépards du zoo de Miami ont quitté leur enclos pour se protéger d'Irma, samedi 9 septembre.  (ADREES LATIF / REUTERS)

Les vautours resteront bien à l\'abri dans leurs cages durant le passage de l\'ouragan Irma, samedi 9 septembre. 
Les vautours resteront bien à l'abri dans leurs cages durant le passage de l'ouragan Irma, samedi 9 septembre.  (ADREES LATIF / REUTERS)

Pas question pour le zoo de revivre l'enfer de Floyd, un autre ouragan qui a frappé la Floride en 1999. A cette époque, les flamands roses avaient été mis à l'abri dans les toilettes du pars, comme le rappelle le Miami Herald