Ouragan Irma : "C'est le cyclone le plus violent à frapper les Petites Antilles"

Des habitants se préparent à accueillir l\'ouragan Irma, mardi 5 septembre 2017, à Grand-Case, sur l\'île de Saint-Martin.
Des habitants se préparent à accueillir l'ouragan Irma, mardi 5 septembre 2017, à Grand-Case, sur l'île de Saint-Martin. (LIONEL CHAMOISEAU / AFP)

Steven Testelin, prévisionniste de Météo France, a expliqué, mardi soir sur franceinfo, que "les vents dépasseront les 200-250 km/h en rafales".

La trajectoire précise de l'ouragan Irma, qui s'approche des Antilles, est difficile à prévoir pour l'instant, a expliqué, mardi 5 septembre sur franceinfo, Steven Testelin, prévisionniste à Météo France. "C'est le cyclone le plus violent à frapper les Petites Antilles. La dernière référence qu'on a sur Saint-Barthélemy et Saint-Martin, c'était Luis, avec des vents nettement plus faibles", a poursuivi le prévisionniste.

Encore des incertitudes

"On ne sait pas encore précisément si l'œil va vraiment survoler [les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin], ou s'il va passer à proximité", selon Steven Testelin. "Dans tous les cas les vents dépasseront les 200-250 km/h en rafales. Et si l'œil les survole ça pourrait être encore plus. Les vagues seront très hautes, elles pourront atteindre 10 mètres. Le niveau de la mer sera surélevé de deux mètres par rapport au niveau normal. Tout ça pourrait contribuer à de fortes submersions. Et puis il y a les pluies diluviennes, avec localement plus de 300 mm."

"Les conditions météorologiques se dégradent rapidement", a témoigné, mardi soir sur franceinfo, Bruno Magras, président de la collectivité de Saint-Barthélemy, alors que l'ouragan Irma s'approche des Antilles. "Les vents devraient commencer à souffler vers 5 heures du matin heure française. Toutes les personnes qui devaient être mises en abri sûr le sont actuellement. Toutes les équipes sont mobilisées, nous sommes maintenant dans l'attente", a expliqué l'élu.

Un niveau supplémentaire d'alerte

Les îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy vont passer en vigilance cyclonique de niveau violet "en début de nuit" (heure locale), a indiqué la préfecture de ces îles dans un communiqué, mardi soir.

Comprise dans l'alerte rouge aux ouragans, ce niveau supplémentaire signifie que la population doit se confiner, ne pas sortir de chez soi, ne pas se déplacer sous aucun prétexte, et que l'ouragan représente "un danger imminent pour partie ou totalité du territoire, et que ses effets attendus sont très importants".

Vous êtes à nouveau en ligne